Donnons un sens à l'innovation

Retour

Offre de stage : Fabrication d’implants composites pour la régénération osseuse

Sujet : Fabrication d’implants composites pour la régénération osseuse

Laboratoire/équipe : UMR CNRS 7338 Bio­mé­canique et Bio­ingénierie – Équipe CBB

Mots clés : Bio­matéri­aux, Fab­ri­ca­tion addi­tive, Régénéra­tion osseuse

L’os est un tis­su dynamique, vas­cu­lar­isé et innervé, doté d’une capac­ité naturelle à se régénér­er à la suite d’une blessure ou frac­ture. Dans cer­tains cas cri­tiques, cepen­dant, la capac­ité naturelle du tis­su osseux à se répar­er peut s’avér­er insuff­isante pour restau­r­er les pro­priétés naturelles du tis­su osseux natif. En clin­ique, ces cas sont fréquem­ment traités à l’aide d’au­to­gr­effes, d’al­lo­gr­effes et de xéno­gr­effes.

Ces straté­gies présen­tent des lim­i­ta­tions, notam­ment la disponi­bil­ité de tis­sus à prélever, la mor­bid­ité du site de prélève­ment, le risque de trans­mis­sion de mal­adies et une mau­vaise inté­gra­tion dans les tis­sus envi­ron­nants. Les approches d’ingénierie tis­su­laire sont des alter­na­tives par­ti­c­ulière­ment promet­teuses pour répon­dre à ces prob­lé­ma­tiques. Dans ce domaine, l’u­til­i­sa­tion de la fab­ri­ca­tion addi­tive a sus­cité beau­coup d’in­térêt, en rai­son de sa capac­ité à génér­er des implants sur mesure qui s’in­tè­grent aux tis­sus envi­ron­nants. Ces tech­niques de fab­ri­ca­tion per­me­t­tent en out­re aux con­struc­tions de main­tenir la macro­p­orosité req­uise pour per­me­t­tre l’ostéo­genèse et l’in­fil­tra­tion des vais­seaux san­guins, ce qui favorise la régénéra­tion osseuse.

Dans ce pro­jet, nous pro­posons de com­bin­er l’impression 3D de bio-encres avec d’autres tech­niques de fab­ri­ca­tion de bio­matéri­aux, pour génér­er des échafaudages com­pos­ites pour l’ingénierie des tis­sus osseux. Cela impli­quera la car­ac­téri­sa­tion des matéri­aux, l’utilisation de nou­velles tech­niques de fab­ri­ca­tion, ain­si que l’é­val­u­a­tion biologique des con­struc­tions imprimées en 3D (cyto­com­pat­i­bil­ité, ostéo­con­duc­tiv­ité, ostéoinduction).

arrow-left-circle