Donnons un sens à l'innovation

Animations scientifiques

Ne sont présen­tés dans cette rubrique que les évène­ments qui se sont déroulés dans les locaux de l’UTC.

Organisation de congrès et séminaires

Ce sym­po­sium est focal­isé sur la « Dynamique des Cap­sules, Vésicules et cel­lules en flux ». Il réu­nit des théoriciens et des expéri­men­ta­teurs tra­vail­lant sur la mécanique, la physique et la biolo­gie des capsules/vésicules/cellules. 

L’édi­tion 2023 s’est déroulée au Cen­tre d’in­no­va­tion, un pro­gramme riche avec notam­ment un hom­mage à Dominique Barthès-Biesel. 

https://media.utc.fr/video/6904-sustainable-biomedical-20230619pm/

Cette 5ème journée annuelle du Pôle Health&Care Tech­nolo­gies (HCT) était organ­isée par Cécile Legal­lais et Xavier Guchet (CosTech). Elle s’est appuyée sur le pro­jet de recherche qu’ils mènent sur les «Inno­va­tions tech­nologiques et greffe d’organes : enjeux régle­men­taires, éthiques et cul­turels », grâce à un finance­ment de l’agence de bio­médecine (ABM). Pour en savoir plus, vous pou­vez con­sul­ter ce lien : https://interactions.utc.fr/thematiques/bio-mecanique-bio-ingenierie-ingenierie-de-la-sante/59-health-care-technologies/. Cette journée était focal­isée sur le statut juridique des organes recon­stru­its in vit­ro ou améliorés par des tech­niques de per­fu­sion, qui ne sont donc plus des organes ou tis­sus humains tels que con­sid­érés par l’ABM. Vin­cent Deplaigne (EHESS) est inter­venu le matin sur les orig­ines et les aspects théoriques de la soft law(normes et bonnes pra­tiques) dans la recherche bio­médi­cale, et l’après-midi sur des aspects plus pra­tiques con­cer­nant la poli­tique de trans­plan­ta­tion d’organes (2022 – 2026). Nous avons égale­ment abor­dé la ques­tion de la sub­jec­ti­va­tion, en con­sid­érant le ressen­ti du patient vis-à-vis de l’organe implan­té. En fin de mat­inée, la présen­ta­tion d’Adrien Bot­tac­ci (doc­tor­ant encadré par Aurélie Maha­latchimy, chargée de recherche CNRS, Aix-Mar­seille, en visio) a porté sur le statut juridique des organoïdes, statut en con­struc­tion. En effet, ces assem­blages in vit­ro mul­ti-cel­lu­laires en sont à leurs prémices en ce qui con­cerne leurs appli­ca­tions en médecine régénéra­tive, comme out­il de criblage de molécules thérapeu­tiques ou d’évaluation de traite­ments, en par­ti­c­uli­er en oncolo­gie, dans le con­texte de la médecine per­son­nal­isée. Il con­vient donc d’en définir les statuts avant qu’ils ne soient exploités plus large­ment en clin­ique, dans l’industrie phar­ma­ceu­tique ou dans un cadre régle­men­taire de mod­èles alter­nat­ifs à l’expérimentation ani­male. Cette Journée a été riche en réflex­ion et a apporté de nou­veaux éclairages aux travaux menés au sein de l’équipe CBB.

Retour sur le 5ème RDV Bio­médi­cal de l’UTC  :

Une cen­taine de per­son­nes sur place, plus de 2500 per­son­nes en ligne ! 

Nous sommes très heureux du suc­cès de cette 5ème édi­tion organ­isée par les étu­di­ants du mas­ter IdS et qui comprenait :

  • Deux con­férences plénières de grande qualité : 
  • Antoine Gro­heux, directeur Inno­va­tion Medtron­ic, qui a partagé le rôle d’une entre­prise inno­vante dans la prise en charge du patient  et 
  • Jean-Fran­cois Gros­set, enseignant-chercheur UTC, qui a retracé 40 ans de développe­ment de l’ergométrie au lab­o­ra­toire BMBI.
  • Des tra­jec­toires pro­fes­sion­nelles inspi­rantes par Cédric Louradour, respon­s­able mar­ket­ing Stryk­er et Math­ieu Le Tutour, ingénieur bio­médi­cal hos­pi­tal­ier au CHU d’Angers.
  • Une table ronde con­frontant les approches des sci­ences humaines (Elsa Bansard, ENS Paris Saclay), des con­cep­teurs avec Cécile Legal­lais et des patients avec Vin­cent Zalc, a intro­duit une suite d’ateliers qui illus­tre le par­cours patient en trau­ma­tolo­gie avec notam­ment la plate­forme d’analyse du mou­ve­ment par Khalil Ben Mansour.

Mer­ci à nos sou­tiens : Fon­da­tion UTC pour l’In­no­va­tion, lab­o­ra­toire BMBI, départe­ment Génie Biologique, mas­ter UTC et CFA UTC.

Le lab­o­ra­toire BMBI et la chaire SAFE AI ont organ­isé le lun­di 3 Octo­bre  une demi-journée sci­en­tifique sur le thème de l’intelligence arti­fi­cielle en san­té.

L’objectif était de mieux cern­er les spé­ci­ficités et besoins en IA pour des appli­ca­tions médi­cales à tra­vers une ses­sion de présen­ta­tions de pro­jets à BMBI et un moment d’échange pour établir des pro­jets futurs. Au pro­gramme de cet évènement :

* Présen­ta­tion chaire UTC  Safe IA (S. Destercke)

* Présen­ta­tion des pro­jets suivants :

  • IA en E‑santé par D. Istrate, I. Rida, V. Zalc 
  • Devel­op­ing a mod­el for skele­tal mus­cle with AI: A deep rein­force­ment learn­ing approach for human loco­mo­tion con­trol for elder­ly falls par K. Nowakows­ki, T.T. Dao, K. El Kirat.
  • IA et Elec­tromyo­gra­phie par  S. M. Sid’El Moc­tar, I. Rida, S. Boudaoud
  • IA et vieil­lisse­ment mus­cu­laire  par S. Boudaoud, A. Diab, L. Imrani 
  • Micro­cap­sules : réduc­tion de mod­èles, analyse d’images et iden­ti­fi­ca­tion des pro­priétés mécaniques par C. Dupont, F. De Vuyst, A. V. Salsac

 * Brain­storm­ing final pour faire émerg­er des prob­lé­ma­tiques transverses

Dans le cadre du pro­jet de recherche « Inno­va­tions tech­nologiques et greffe d’organes : enjeux régle­men­taires, éthiques et cul­turels », piloté par Xavier Guchet, auquel par­ticipent Cécile Legal­lais et Manon Guil­let, (pro­jet financé par l’Agence de la bio­médecine), une journée d’étude était organ­isée le jeu­di 21 avril afin d’examiner une classe de dis­posi­tifs inclu­ant les « organoïdes » et les « organes sur puces » (il s’agit de ver­sions sim­pli­fiées des organes exis­tants, conçues pour étudi­er les fonc­tions des organes, leurs mal­adies, la réponse aux médica­ments, etc.).

La journée d’étude qui s’est tenue à l’an­tenne parisi­enne de l’UTC, 62 boule­vard de Sébastopol à Paris, s’est plus par­ti­c­ulière­ment attachée à exam­in­er le rôle escomp­té de ces dis­posi­tifs dans la recherche clin­ique, tant sous l’angle des con­nais­sances qu’ils per­me­t­tent de pro­duire (enjeux épisté­mologiques), que sous celui des normes qui s’appliquent à leur con­struc­tion et à leur mise en œuvre (enjeux éthiques et régle­men­taires), ou encore sous l’angle des con­di­tions de leur trans­la­tion de la recherche vers la clin­ique (enjeux organ­i­sa­tion­nels et tech­niques).

Sont inter­venus lors de cette journée Anne Dubart Kup­per­schmitt (Biol­o­giste, médecin, Direc­trice de recherche INSERM) – Yves-Edouard Herpe (Respon­s­able de la Biobanque de Picardie, CHU Amiens) et Vin­cent Deplaigne (Juriste, Cen­tre d’Étude des Normes Juridiques Yan Thomas – Insti­tut Mar­cel Mauss).

Le Ren­dez-vous Bio­médi­cal de l’UTC, qui a pour but de favoris­er le dia­logue entre concepteurs/chercheurs/exploitants et étu­di­ants des tech­nolo­gies pour la san­té, s’est déroulé à dis­tance et a per­mis à plus d’une cen­taine d’internautes d’échanger autour de thé­ma­tiques inno­vantes et d’actualités liées à la san­té. Cette année, le thème de la chirurgie du futur a été priv­ilégié.
Au pro­gramme de la mat­inée  2 con­férences pas­sion­nantes  :
✓ Sylvie Testelin, PUPH, Chef de ser­vice de Chirurgie Max­il­lo-Faciale – CHU Amiens-Picardie, a par­lé de la  Robo­t­i­sa­tion au bloc opéra­toire dans l’ac­tiv­ité max­il­lo-faciale afin de pro­mou­voir des straté­gies orig­i­nales pour sat­is­faire l’ex­i­gence d’ac­cès aux tech­nolo­gies les plus per­for­mantes pour les patients
 Anne-Vir­ginie SALSAC, direc­trice de recherch­es, lab­o­ra­toire BMBI, a présen­té ses pro­jets de recherche tech­nologique autour de la Car­ac­téri­sa­tion de grandeurs bio­mé­caniques par approches numériques et mesures patients-spé­ci­fiques et intérêt pour la chirurgie

et plusieurs témoignages :
✓ Maïa ALEXALINE, direc­trice respon­s­able pro­duit, OLEA Med­ical et Isabelle CHARLES, IBMH au CH Saône et Loire ont mis en avant leurs tra­jec­toires pro­fes­sion­nelles rich­es et inspirantes

Douze vidéos réal­isées par les étu­di­ants des for­ma­tions bio­médi­cales de l’UTC ont per­mis de met­tre en lumière les pro­jets var­iés qu’ils dévelop­pent autour du bio­médi­cal. La journée s’est ter­minée par un sym­po­sium indus­triel réu­nis­sant des représen­tants d’Ab­bott, Avatar, Medtron­ic et Vir­tu­al­Surg sur le thème du bloc opéra­toire aug­men­té, sym­po­sium qui  a per­mis d’entrevoir l’évolution de la chirurgie de demain.

La Journée de l’IRP Ado­nis (pro­gramme inter­na­tion­al de recherche entre le CNRS français et Libanais, l’UTC et l’Université Libanaise) s’est tenue le 6 décem­bre 2021, en présen­tiel, dans l’am­phi du Cen­tre d’In­no­va­tion, et en dis­tan­ciel sous lien zoom.
Cette journée, pre­mier bilan d’étape du pro­jet Ado­nis, a débuté avec la présen­ta­tion de qua­tre nou­veaux sujets de thèse.  Puis sept présen­ta­tions sci­en­tifiques de travaux com­muns se sont enchaînées sur la matinée :

  • Traite­ment et analyse du sig­nal HRV pour des appli­ca­tions e‑santé - Hamza Beaouiss, Dan Istrate, Mohamad Khalil.
  • Study of the Trans­fer learn­ing par­a­digm for a bet­ter clas­si­fi­ca­tion – Dany Ghraizi, Fahed Abdal­lah et Ben­jamin Quost.
  • An Infor­ma­tion­al Approach for Fault Tol­er­ant Data Fusion Applied to an UAV’s Atti­tude, Alti­tude and Posi­tion Esti­ma­tion – Majd El Saeid, Clo­vis Fran­cis et Ben­jamin Lussier.
  • Con­tri­bu­tion à la mod­éli­sa­tion mécanique et ther­mique d’une machine syn­chroréluc­tante pour une appli­ca­tion véhicule – Iman Kleilat, Guy Friedrich, Khadi­ja El Kadri Benkara, Naz­ih Moubayed, Rabih Dib 
  • Uter­ine syn­chro­niza­tion Analy­sis dur­ing preg­nan­cy and Labor – Kamil Baderd­dine, Cather­ine Mar­que, Mohamad Khalil.
  • Plan­i­fi­ca­tion de tra­jec­toire pour un véhicule autonome dans un envi­ron­nement dynamique – Abdal­lah Said, Reine Talj, Clo­vis Francis.
  • Le pro­jet Eras­mus Plus Capac­i­ty Build­ing DeCAIR (Devel­op­ment of Cur­ric­u­la in Arti­fi­cial Intel­li­gence and Robot­ics) – Clo­vis Francis.

L’après-midi était con­sacrée à la vis­ite des plate­formes Heudiasyc.

Le Ren­dez-vous Bio­médi­cal de l’UTC souhaite favoris­er le dia­logue entre concepteurs/chercheurs/exploitants et étu­di­ants des Tech­nolo­gies pour la san­té, pour encour­ager l’in­no­va­tion bio­médi­cale et l’émer­gence de nou­veaux modèles. 

La journée du 22 jan­vi­er est artic­ulée autour de 4 temps forts :

  • pro­mou­voir des straté­gies orig­i­nales pour sat­is­faire l’ex­i­gence d’ac­cès aux tech­nolo­gies les plus per­for­mantes pour les patients,
  • présen­ter un pro­jet de recherche tech­nologique en phase de val­i­da­tion clin­ique à l’UTC,
  • met­tre en avant des tra­jec­toires pro­fes­sion­nelles par­ti­c­ulière­ment intéres­santes des diplômés de l’UTC,
  • récom­penser les pro­jets réal­isés par les étu­di­ants des for­ma­tions bio­médi­cales de l’UTC.

Le 31 jan­vi­er, le Cen­tre d’Innovation accueil­lait le deux­ième RV bio­médi­cal de l’UTC dont le but est de favoris­er le dia­logue entre concepteurs/chercheurs/exploitants et étu­di­ants des Tech­nolo­gies pour la San­té afin d’encourager l’in­no­va­tion bio­médi­cale et l’émer­gence de nou­veaux mod­èles. Cette journée, à visée de pro­fes­sion­nal­i­sa­tion des étu­di­ants en bio­médi­cal de l’UTC, était organ­isée par Isabelle Claude, Jean-Matthieu Prot, Sofi­ane Boudaoud et Dan Istrate.  

Par­mi les inter­venants, Cather­ine Mar­que a évo­qué « 35 ans de recherche sur l’élec­tromyo­gramme utérin : d’une démarche exploratoire à une appli­ca­tion clin­ique ». Un ancien du labo, Michel Letort, était invité  à retrac­er son tra­jet pro­fes­sion­nel. Flo­ryan Fan­tac­ci­no, diplômé TTS, a fait part de son jeune par­cours en affaires régle­men­taires.

En fin de journée, et après présen­ta­tion de l’ensemble des pro­jets Bio­hackathon, le prix Bio­hackathon a été remis à Saman­tha Loaiza Alvarez, Uni­ver­si­ty of Water­loo, Diego Leon, UPMC Sor­bonne Uni­ver­sité et Lou Pasquier, UTC pour une inno­va­tion appelée : Poop Express, facil­i­tant l’accès aux toi­lettes des per­son­nes ne pou­vant se déplac­er seul.

Le 22 octo­bre, avec le sou­tien de l’UTC et du pro­gramme JSPS Core to Core, BMBI rece­vait une délé­ga­tion de pro­fesseurs et chercheurs du LIMMS (unité mixte inter­na­tionale CNRS/U Tokyo) et de l’Université de Tokyo.

Ce  Work­shop organ­isé par Eric Leclerc à l’UTC por­tait sur la recon­struc­tion du foie par ingénierie tissulaire.

Quelques mots clés pour résumer les thèmes abor­dés lors de ce workshop :

  • straté­gies pour dif­férenci­er les cel­lules iPSCs ou les progéni­teurs hépatiques 
  • avancées des « organ on chip ». 
  • nou­veaux micro- et nano-cap­teurs du LIMMS
  • vision « mul­ti-échelle » de la recon­struc­tion du foie
  • paysage économique de la bio-ingénierie.

Une journée très dense qui a fait l’objet de nom­breux échanges, dans l’esprit qui ani­me iLite et le parte­nar­i­at BMBI-LIMMS.

Le 19 juin, COSTECH et BMBI, ont organ­isé une journée sci­en­tifique ayant pour thème général :
« La bio-impres­sion 3D en ingénierie tis­su­laire. Défis et ques­tions »
La bio-impres­sion 3D est la trans­po­si­tion des procédés de fab­ri­ca­tion addi­tive dans le domaine de l’ingénierie tis­su­laire, domaine en plein essor de la bio-ingénierie, dont le but est la régénéra­tion de tis­sus endom­magés ou la con­struc­tion d’organes bioar­tifi­ciels à l’aide de méth­odes mul­ti-physiques et mul­ti-échelles.  
Après une intro­duc­tion con­jointe de Cécile Legal­lais, BMBI, et Xavier Guchet, COSTECH, nous avons pu assis­ter aux présen­ta­tions suivantes :

  • Bio-impres­sion : tech­niques, matéri­aux et appli­ca­tions par Christophe Mar­quette, DR CNRS à l’Institut de Chimie et Biochimie Molécu­laires et Supramolécu­laires, Uni­ver­sité Lyon 1 – CNRS.
  • Les régimes nor­mat­ifs au droit des tech­nolo­gies de bio-impres­sion de l’ingénierie tis­su­laire : enjeux et prob­lèmes par Vin­cent Deplaigne, de l’EHESS (École des Hautes Études en Sci­ences Sociales) – Paris.
  • Design du vivant et bioéthique : vers un Intel­li­gent design ? par Antho­ny Masure, MCF à l’Université Toulouse Jean Jau­rès, LLA-CREATIS
  • Bio-print­ing: tech­no­log­i­cal approach­es for in vit­ro and in vivo appli­ca­tions par Hugo de Oliveira du lab­o­ra­toire INSERM BIOTIS. 
  • Authen­ti­fi­er la bioim­pres­sion – une con­tri­bu­tion mul­ti-voix : Tech­nolo­gies, Design, Ethique, com­mu­ni­ca­tion à 3 voix par Christophe Vieu, Pro­fesseur, Lucie Bau­doin, CR CNRS et Elise Rig­ot, doc­tor­ante en design, en prove­nance du LAAS (Toulouse).

Les 11 et 12 mars, un sémi­naire de deux jours a réu­ni des chercheurs de la Clin­ique Mayo venus en délé­ga­tion, des chercheurs de BMBI et de l’IFF (Insti­tut Faire Faces).

La con­férence Biolo­gie et Fonc­tions des Tis­sus Vivants s’est tenue lors de la pre­mière journée de cette ren­con­tre.
Après une brève allo­cu­tion d’accueil don­née par Olivi­er Gapenne, directeur adjoint de l’UTC, et une présen­ta­tion très vivante de la Clin­ique Mayo par Peter Ama­dio, l’auditoire a pu appréci­er les présen­ta­tions des trois chercheurs de la Clin­ique Mayo sur les sujets :

  •  Roles of TIEG/KLF10 in phys­i­ol­o­gy and dis­ease – Dr John Hawse
  •  Mag­net­ic res­o­nance elas­tog­ra­phy : new hori­zons – Dr Richard Ehman
  •  Biol­o­gy and func­tion of the sub­syn­ovial con­nec­tive tis­sue – Dr Peter Amadio

    Le 13 mars, cette ren­con­tre a don­né lieu à un « point presse »  qui sig­nait l’importance de cet échange avec la Clin­ique Mayo non seule­ment pour BMBI mais aus­si pour l’UTC-SU.

Une par­tie de ce point presse est à retrou­ver sur la  Web TV UTC : https://www.youtube.com/watch?v=FI8yDMpWlmY.
De plus, un arti­cle a été pub­lié dans « Le Cour­ri­er picard » : www.courrier-picard.fr/art/171692/article/2019–03-14/utc-de-compiegne-une-cooperation-musclee-avec-les-etats-unis

Le Cen­tre d’In­no­va­tion a accueil­li les 22 et 23 novem­bre un work­shop inter­na­tion­al inti­t­ulé « Mus­cle and Ten­don Tis­sue Engi­neer­ing : A bioin­spired and Sys­tem of Sys­tems vision ». Ce sémi­naire, organ­isé par Jean-François Gros­set et Cécile Legal­lais, est le pro­longe­ment de 2 pro­jets de recherche coor­don­nés par le lab­o­ra­toire BMBI. Le pre­mier est le défi INTERFACES (Tis­sues and cell Inter­faces in mus­cle-skele­ton sys­tem : Appli­ca­tion to the design of bioar­ti­fi­cial Sys­tem of Sys­tem) financé par le LABEX MS2T et porté par Cécile Legal­lais. L’objectif de ce pro­jet est le développe­ment d’un con­tin­u­um de tis­sus mus­cle-ten­don-os bioar­ti­fi­ciels. Le sec­ond est le pro­jet inter­na­tion­al TAGE (Ten­don adap­ta­tion to train­ing – Effect of aging), porté par Jean-François Gros­set (équipe C2MUST) et financé par la région Picardie/Hauts-de-France. Le pro­jet TAGE, qui a été présen­té dans le N°10 de la Let­tre BMBI, est mené en col­lab­o­ra­tion avec le Pr Peter Mag­nus­son (Uni­ver­sité de Copen­h­ague et Insti­tut de Médecine du Sport de Copen­h­ague), et a pour objec­tif prin­ci­pal l’optimisation de l’activité physique pre­scrite à la per­son­ne âgée. Ce work­shop a pu être organ­isé grâce au sou­tien financier du LABEX et du lab­o­ra­toire BMBI.

Marie-Chris­tine Ho Ba Tho, en tant que direc­trice à la recherche de l’UTC, a pronon­cé les mots d’accueil à l’introduction de ce work­shop con­sacré aux voies de recherche de recon­struc­tion par ingénierie tis­su­laire con­cer­nant ten­dons, mus­cles striés squelet­tiques, et jonc­tion myotendineuse. De la cel­lule au tis­su fonc­tion­nel via les bio­matéri­aux était la réflex­ion phare inspi­rant ce work­shop auquel ont par­ticipé des experts dans les domaines de la mor­phogénèse : Dr Del­phine Duprez (SU), du sys­tème mus­cu­lo-squelet­tique : Pr Peter Mag­nus­son et Dr Chris­t­ian Coup­pé (uni­ver­sité de Copen­h­ague), Dr Nass­er Al-Shan­ti, Pr Hans Degens et Dr Gladys Onam­bélé (Man­ches­ter Met­ro­pol­i­tan Uni­ver­si­ty), des bio­matéri­aux : Pr Dim­itrios Sta­ma­tialis (uni­ver­sité de Twente), Pr Bir­git Glas­mach­er (uni­ver­sité de Han­novre), Pr Guy Schlat­ter (uni­ver­sité de Stras­bourg), sans oubli­er notre experte locale, Dr Cécile Legal­lais (UTC BMBI) pour l’ingénierie tis­su­laire. De jeunes chercheurs, notam­ment des doc­tor­ants BMBI (Ale­jan­dro Gar­cia-Gar­cia et Mégane Beld­ji­lali-Labro) ont aus­si présen­té leurs travaux réal­isés dans le cadre de leur thèse financée par le LABEX MS2T. 

Sur les deux jours, nous avons enten­du des présen­ta­tions sci­en­tifiques de grande qual­ité et nos parte­naires ont eu l’occasion de vis­iter les lab­o­ra­toires de BMBI. Une belle réus­site, notam­ment pour Jean-François qui organ­i­sait là son pre­mier work­shop inter­na­tion­al et avait vécu le 22 au matin la sou­te­nance de son pre­mier doc­tor­ant, Adrien Léto­cart, dont le sujet de recherche était inclus dans le pro­jet TAGE. Une ambiance à la fois studieuse et très con­viviale, voire famil­iale, a régné sur les deux jours et des promess­es de nou­velles col­lab­o­ra­tions ont émergé à l’issue du séminaire.

Le 20 Févri­er,  BMBI a accueil­li  les Pro­fesseurs en Génie Bio­médi­cal de l’Université de Water­loo (Cana­da) dans le cadre du pro­gramme Bio­MedIn­nov soutenu par l’IDEX Sor­bonne Uni­ver­sités. Ce pro­jet est piloté par Sofi­ane Boudaoud et Dan Istrate pour BMBI. La vis­ite des col­lègues cana­di­ens fai­sait suite à celle de Sofi­ane Boudaoud et Dan Istrate au Cana­da en Novem­bre. Ces échanges sont essen­tiels au suivi des 2 étu­di­ants de l’UTC actuelle­ment en stage au Cana­da et surtout à la con­sol­i­da­tion de ce pro­jet d’innovation par la for­ma­tion et la recherche. Le pro­jet BIO­MEDin­nov (finance­ment FormIn­nov SU) a pour objec­tif de pro­mou­voir des échanges sci­en­tifiques d’excellence entre l’université de Water­loo, leader en inno­va­tion dans les biotech­nolo­gies au Cana­da et les uni­ver­sités de Com­piègne (UTC) et de Paris (UPMC et Paris 4) autour de la for­ma­tion dans l’innovation et l’entreprenariat autour de l’ingénierie bio­médi­cale. Le pro­jet se com­pose d’un volet de mobil­ité d’étudiants (bours­es inter­na­tionales pour des stages recherche en lab­o­ra­toire Français et Cana­di­ens) et d’un volet for­ma­tion avec l’organisation d’une sum­mer school du 18–22 Juin 2018 à Paris et Com­piègne, organ­i­sa­tion qui était au coeur de cet échange de février.

Le 6ème con­grès de l’ « Advanced Dig­i­tal Tech­nol­o­gy (ADT) Foun­da­tion » a eu lieu à Amiens du 31 mai au 3 juin 2017, organ­isé par l’Institut Faire-Face et le CHU d’Amiens et la con­tri­bu­tion de BMBI. Il a réu­ni l’ensemble des acteurs qui œuvrent dans le domaine de la recon­struc­tion tête et cou, qu’ils vien­nent du monde de la pra­tique clin­ique, de la recherche, ou de l’industrie, une très belle occa­sion pour asseoir les liens entre ces 3 mon­des, et ren­forcer plus encore ceux qui unis­sent le lab­o­ra­toire BMBI au CHU d’Amiens et à l’Institut Faire-Face depuis de nom­breuses années. Ce con­grès a per­mis à nos équipes de présen­ter les avancées nota­bles de dif­férents pro­jets col­lab­o­rat­ifs por­tant aus­si bien sur le développe­ment de méth­odes d’analyse de la phys­i­olo­gie de la région tête et cou et sa car­ac­téri­sa­tion tri-dimen­sion­nelle (ex : mou­ve­ments de la mim­ique faciale par analyse du mou­ve­ment et mod­éli­sa­tion numérique, mus­cles peauciers par élas­to-IRM, écoule­ments vas­cu­laires faci­aux par IRM de flux, …), que sur l’étude d’approches thérapeu­tiques (mise au point de nerfs arti­fi­ciels, util­i­sa­tion de colles chirur­gi­cales pour l’embolisation de mal­for­ma­tions vasculaires, …). 

La 6ème édi­tion du Col­loque Jet­San (Journées d’Etude sur la TéléSAN­té) s’est tenue à l’IUT de Bourges, les 31 mai et 1er juin 2017, avec pour thé­ma­tique : « La san­té con­nec­tée ». L’objectif de ces deux journées, à l’organisation desquelles BMBI était asso­ciée, était de faire le point, à tra­vers 3 ses­sions, sur l’é­tat de l’art des tech­nolo­gies, des méth­odes et des appli­ca­tions dans le domaine de la Télésan­té. Pro­gramme détail­lé et infos sur le site : https://jetsan2017.sciencesconf.org. Il y a eu 110 inscrits (dont 19 indus­triels et 5 Prati­ciens Hos­pi­tal­iers), 4 tuto­ri­aux présen­tés par des per­son­nal­ités (2 chercheurs et 2 médecins), 29 com­mu­ni­ca­tions (dont 10 orales et 19 posters pour 90 auteurs). La 7éme édi­tion aura lieu en mai 2019 à l’UPMC avec pour thème « Dis­posi­tifs médi­caux innovants ». 

Tout au long du col­loque d’excellentes car­i­ca­tures ont été réal­isées ; à voir via les liens :

https://jetsan2017.sciencesconf.org/data/31mai_JETSAN2017_notes_croquees.pdf  et 

https://jetsan2017.sciencesconf.org/data/01juin_JETSAN2017_notes_croquees.pdf

Le 5 décem­bre 2016, l’Institut des Sci­ences de l’Ingénierie et des Sys­tèmes (INSIS) du CNRS et l¹A­cadémie des Tech­nolo­gies rassem­blaient env­i­ron 140 par­tic­i­pants dans un Col­loque inti­t­ulé « Com­ment répar­er l’homme élas­tique ? Des sci­ences fon­da­men­tales à la chirurgie de demain ». Les mem­bres de BMBI sont venus nom­breux à ce col­loque, qui touche de près nos sujets de recherche. Cécile Legal­lais a présen­té les avancées de son groupe dans le domaine du foie bioar­ti­fi­ciel, et les travaux d’autres mem­bres de BMBI comme Sabine Ben­samoun ou Anne-Vir­ginie Sal­sac ont égale­ment été cités dans les présen­ta­tions de la journée.

Le pro­gramme et les présen­ta­tions se retrou­vent à l’adresse suiv­ante : http://www.cnrs.fr/insis/recherche/evenements/colloque-homme-elastique.htm.


Lors de l’introduction, Y. Rémond, Directeur Adjoint Sci­en­tifique, en charge notam­ment de la bio­ingénierie, et P. Som­mer, chargé de mis­sion pour l’ingénierie tis­su­laire au sein de l’INSIS, ont tout d’abord insisté sur les enjeux asso­ciés à cette prob­lé­ma­tique, que ce soit au niveau socié­tal (rem­place­ment de tis­sus et d’organes, nou­veaux out­ils d’analyse ou de traite­ment) ou au niveau sci­en­tifique (analy­ses mul­ti-physiques et mul­ti-échelles). En effet, les tis­sus biologiques humains nat­ifs ou recon­stru­its sont bien plus dif­fi­ciles à car­ac­téris­er que des matéri­aux clas­siques, que l’on qual­i­fie d’élastique, de vis­co-élas­tique ou d’hyper-élastique. Y. Rémond a, en par­ti­c­uli­er, plaidé pour la mise en place d’une « biolo­gie des milieux con­ti­nus », à met­tre en miroir de la « mécanique des milieux con­ti­nus » bien con­nue des physiciens.

Co-organ­isé par Télé­com-Sud-Paris, l’UTT et BMBI, le col­loque PARA­Chute avait pour but de rassem­bler l’ensemble des acteurs (plus de 50 par­tic­i­pants) impliqués dans des recherch­es du domaine de l’actimétrie, plus par­ti­c­ulière­ment celui de la préven­tion et de la détec­tion de chutes chez les seniors. La journée a débuté par un exposé tuto­r­i­al ouvrant deux thèmes prin­ci­paux (prob­lé­ma­tique de la chute, dis­posi­tifs actuels de préven­tion et de détec­tion), suiv­is de présen­ta­tions orales dans ces thé­ma­tiques met­tant en évi­dence dif­férentes approches sci­en­tifiques et tech­nologiques. En par­al­lèle étaient exposés des posters per­me­t­tant des dis­cus­sions ouvertes entre tous les par­tic­i­pants. Enfin, une table-ronde a per­mis aux dif­férents inter­venants d’échanger avec l’auditoire sur des ques­tions cru­ciales liées à l’approche du prob­lème de la chute. 

Le Logis du Roy à Amiens a accueil­li pour la qua­trième fois la Journée Sci­en­tifique de l’Institut Faire Faces le 8 octo­bre dernier. Le Pro­fesseur Bernard Devauchelle a assuré l’introduction et la con­clu­sion de cette journée qui a comp­té huit présen­ta­tions des pro­jets en cours, soutenus par l’institut. Deux de ces présen­ta­tions impli­quait BMBI : « Suivi de récupéra­tion de la dég­lu­ti­tion à domi­cile après un AVC » (Dan Istrate et Hajer Khlaifi, doc­tor­ant BMBI) et « Com­porte­ment de cel­lules souch­es mésenchy­ma­teuses sur des matéri­aux élec­tro­spin­nés pour une appli­ca­tion en chirurgie faciale » (Marie Nau­dot, UPJV (doc­teur BMBI en 2013) et Ale­jan­dro Gar­cia-Gar­cia, doc­tor­ant BMBI).

En fin de mat­inée, Syl­vain Catros, de l’Université de Bor­deaux (lab­o­ra­toire INSERM-Bio­TIS) assur­ait la con­férence de cette journée sur le thème « Imp­ri­mante 3D biologique : pour quoi faire? ». La journée s’est ter­minée par la remise de la Légion d’Honneur au Pro­fesseur Devauchelle. Le lien pour accéder au pro­gramme détail­lé : http://institut-faire-faces.eu/recherche/journees-scientifiques/.

La pre­mière édi­tion de la con­férence inter­na­tionale NANOINBIO (Advances for Life and Mate­ri­als » Sci­ence) s’est tenue en Guade­loupe du 31 mai au 5 juin 2016. Cette con­férence organ­isée par plusieurs lab­o­ra­toires français dont BMBI (Jessem Lan­doul­si et Karim El Kirat) avait pour but de réu­nir des chercheurs inter­na­tionaux dans tous les domaines dis­ci­plinaires liés aux nanosciences et aux nan­otech­nolo­gies (biol­o­gistes, chimistes, physi­ciens) pour con­stituer une com­mu­nauté d’in­térêt sci­en­tifique. Les thèmes abor­dés étaient inter­dis­ci­plinaires : « Nanosciences at the fron­tiers with biol­o­gy », « Nan­otech­nol­o­gy & nanomed­i­cine » et « Instru­men­ta­tion and appli­ca­tion tools » et plusieurs con­férenciers invités ont mon­tré l’in­térêt et l’o­rig­i­nal­ité de la con­férence NANOINBIO. Le bilan est posi­tif : 120 chercheurs provenant de 9 pays ont par­ticipé à cet événe­ment, et les retours cri­tiques mon­trent la sat­is­fac­tion, sci­en­tifique et per­son­nelle, des par­tic­i­pants. Les activ­ités de recherche « nano » de notre lab­o­ra­toire ont été active­ment représen­tées (5 présen­ta­tions). Bien sûr, cet événe­ment a aus­si été l’oc­ca­sion de décou­vrir la belle cul­ture guade­loupéenne et les fonds-marins très rich­es de la réserve naturelle de l’île de Petite Terre. Les détails et les pho­tos de cette con­férence sont disponibles aux adress­es suiv­antes : https://twitter.com/nanoinbio2016 ; http://nanoinbio2016.sciencesconf.org/ ; http://nanoinbio2016.sciencesconf.org/conference/nanoinbio2016/pages/Official_Flyer_NANOinBIO2016.pd

Séminaires BMBI

  • 26 mai 2023 – Cédric Lau­rent – MCF HDR, UMR 7239 LEM3 – Uni­ver­sité de Lor­raine, Nan­cy – Defin­ing a scaf­fold for ante­ri­or cru­ci­ate lig­a­ment : What has been done, and what still needs to be done?
  • 13 mars 2023 – Laris­sa Socrier - Chercheuse Post­Doc, Max Planck Insti­tute for Dynam­ics and Self-Orga­ni­za­tion et Georg August Uni­ver­si­ty, Göt­tin­gen, Alle­magne – A clos­er look to gly­col­ipids – bac­te­r­i­al pro­teins inter­ac­tions: impact of Gb3 mol­e­c­u­lar struc­ture on Shi­ga tox­in interaction
  • 24 févri­er 2023 – Joshua M. Grol­man – Assis­tant Pro­fes­sor, Tech­nion-Israel Insti­tute of Tech­nol­o­gy, Haifa, Israël – Extra­cel­lu­lar matrix mechan­ics in dis­ease states
  • 20 jan­vi­er 2023 - Fah­mi Bedoui – ECC Lab­o­ra­toire Rober­val-UTC – Size effects in nano-rein­forced poly­mers: hybrid mod­el­ing and exper­i­men­tal approach
  • 25 novem­bre 2022 – Franck J. Vernerey – Pro­fes­sor, Depart­ment of Mechan­i­cal Engi­neer­ing, Uni­ver­si­ty of Col­orado, USA – Mechan­ics of dynam­ic net­works in mate­ri­als and biol­o­gy : From sim­ple rule to com­plex emerg­ing response.
  • 21 octo­bre 2022 – Michele Giu­liano Car­li­no – post­doc INRIA Bor­deaux – Reduced and Hyper-reduced ADER scheme on over­set grids for advec­tion-dif­fu­sion equations.
  • 29 avril 2022 – Hiro­ki Chiga­ma – post­doc BMBI – Devel­op­ment of deformable antibac­te­r­i­al mate­r­i­al intend­ed to bone treatment.
  • 18 mars 2022 – Aymen Laad­hari – Pro­fesseur Assis­tant à Khal­i­fa Uni­ver­si­ty of Sci­ences and Tech­nol­o­gy, Émi­rats Arabes Unis – Cadre de mod­éli­sa­tion et sim­u­la­tions des écoule­ments car­dio­vas­cu­laires : appli­ca­tions aux échelles spa­tiales micro, meso et macro.
  • 14 mars 2022 – Juli­ette Piet – Post­doc Uni­ver­sité catholique de Lou­vain – Com­pren­dre les inter­ac­tions mécano-adap­ta­tives de l’unité os-car­ti­lage dans l’arthrose : une approche in sil­i­co, adap­ta­tive et multi-échelles
  • 11 mars 2022 – Miquel Aguirre – MC Ecole des Mines de St Éti­enne – Mul­ti­physics mod­el­ling and physics based machine learn­ing for deci­sion mak­ing in car­dio­vas­cu­lar medicine
  • 25 févri­er 2022 – Amine Amyar – Research Fel­low, BIDMC, Har­vard Med­ical School, Boston – Rôle de l’in­tel­li­gence arti­fi­cielle en imagerie médi­cale – sémi­naire par zoom.
  • 28 jan­vi­er 2022 – Nathalia Oderich Muniz – post­doc BMBI – Com­par­a­tive study of Cell­prene® fibers obtained by elec­tro­spin­ning and cen­trifu­gal spin­ning – sémi­naire par zoom.
  • 10 décem­bre 2021 – Woorak Choi (Post­doc IFSB-BMBI) Exper­i­men­tal study on hemo­dy­nam­ic char­ac­ter­is­tics around deformable stenoses
  • 25 octo­bre 2021 – Amélie Fil­lon (INSA Rennes, CNRS), Gré­go­ry Aba­dias (Uni­ver­sité de Poitiers) et Thier­ry Glo­ri­ant (INSA Rennes) sont inter­venus sur le thème Revête­ments superélas­tiques et bio­com­pat­i­bles en alliages de titane pour dis­posi­tifs médicaux
  • 28 févri­er 2020 – Pr émérite Lau­rent SEDEL, Univ. D Diderot – Paris,  » La céramique d’a­lu­mine en pro­thèse artic­u­laire : de la mécanique à la biolo­gie « .
  • 29 novem­bre 2019 – Pour le dernier sémi­naire de l’année, une Ses­sion Spé­ciale avec qua­tre inter­ven­tions :1) From Data-Dri­ven mod­el­ing to Phys­i­cal­ly-Con­strained Deep Learn­ing in Pre­dic­tive Con­tin­u­um Physics (Manuel Doblaré, Uni­ver­si­ty of Zaragoza,) ‑2) Dic­tio­nary Learn­ing for Tem­po­ral Sig­nal Clas­si­fi­ca­tion (Imad Rida, C2MUST) – 3) Mod­èles sta­tis­tiques de formes en imagerie médi­cale : Intérêt et enjeux pour le sys­tème mus­cu­lo-squelet­tique (Valérie Bur­din, Télé­com Bre­tagne) – 4) Etude des écoule­ments san­guins et de tech­niques thérapeu­tiques endovas­cu­laires inno­vantes (Anne-Vir­ginie Sal­sac, IFSB)
  • 5 octo­bre 2019 – Dr Frances M DAVIS, Uni­ver­si­ty of Southamp­ton  , «  Sim­u­lat­ing full-field mea­sure­ment based exper­i­ments using FEA and image deformation. ».
  • 28 juin 2019 – Dr Julien GAUTROT, School of Engi­neer­ing and Mate­ri­als Sci­ence and Engi­neer­ing at Queen Mary, Uni­ver­si­ty of Lon­don, « Cell sens­ing of the nanoscale topog­ra­phy and mechan­ics of the ECM – An engi­neered matrix per­spec­tive ».
  • 16 mai 2019– Pr Yasuyu­ki SAKAI, LIMMS – IIS/U,  Tokyo, « Liv­er tis­sue engi­neer­ing for advanced cell based assay and micro-phys­i­o­log­i­cal sys­tems »
  • 26 avril 2019– Dr Vin­cent Math­ieu, Lab­o­ra­toire Génie et Micro­bi­olo­gie des Procédés Ali­ments, UMR 782 AgroParis­Tech-INRA, Thiver­val-Grignon, « Les ultra­sons quan­ti­tat­ifs pour l’exploration non inva­sive de la décon­struc­tion de l’aliment entre langue et palais. »
  • 28 mars 2019- Mau­rice MARNAT, Insti­tut de Médecine et de Phys­i­olo­gie Spa­tiales, « Col­lecte de don­nées médi­cales et phys­i­ologiques lors des mis­sions spa­tiales habitées »
  • 22 févri­er 2019– Pr Karim EL KIRAT, BMBI,« Nanosciences : le vaste champ d’ap­pli­ca­tions de l’in­fin­i­ment petit et les nano-risques pré­sumés. »
  • 20 févri­er 2019(séminaire IFSB) – Dr Thomas LACOUR, UPMC,« Mod­éli­sa­tion de la dynamique de vapor­i­sa­tion par acous­tique de gout­telettes encap­sulées »
  • 25 jan­vi­er 2019– Dr Thomas PODGORSKI, LiPhy ‑Greno­ble, «  Blood micro­cir­cu­la­tion: struc­ture and rhe­ol­o­gy. ». 
  • 30 novem­bre 2018 – Pr Tsuyoshi MINAMI, Uni­ver­si­ty of Tokyo, « Organ­ic Tran­sis­tor-based Biosen­sors » » (sémi­naire co-organ­isé avec GEC).
  • 26 octo­bre 2018 – Leïla PERIÉ, UMR 168 – Insti­tut Curie « Deci­pher­ing the fam­i­ly of immune cells at the sin­gle cell level »
  • 27 sep­tem­bre 2018 – David N. KU, Pro­fes­sor, Geor­gia Insti­tute of Tech­nol­o­gy, USA « The fastest bond in biol­o­gy – Can save you or kill you! »
  • 23 févri­er 2018 – Tien Tuan Dao – BMBI – Agent-based mod­el­ing and sim­u­la­tion: what we can dis­cov­er from bio­log­i­cal sys­tems at mul­ti­ple scales.
  • 21 jan­vi­er 2018 - Rémy Kusters, post­doc Insti­tut Curie – Paris – Actin poly­mer­iza­tion dri­ving local­ized mem­brane deformation
  • 10 novem­bre 2017 – Ange­lo Pom­mel­la – Lab­o­ra­toire Charles Coulomb, Uni­ver­sité de Mont­pel­li­er – Stress-induced dynam­ic behav­iours and rup­ture in soft systems.
  • 26 juin 2017 - Pr. Rosean­na N. Zia – Cor­nell Uni­ver­si­ty, USA. Phase Mechan­ics » of arrest­ed col­loidal gels : A new par­a­digm for non-equi­lib­ri­um phase tran­si­tions in soft matter
  • 14 févri­er 2017 – Pr. Jong Wook Hong – Hanyang Uni­ver­si­ty, Korea – Cell-based Drug Effi­ca­cy Tests with Con­ver­gence Flu­idic Systems
  • 30 sep­tem­bre 2016 –  Pr Peter Mag­nus­son – Uni­ver­sité de Copen­h­ague – Insti­tut de Médecine du Sport – Ten­don response to loading
  • 15 novem­bre 2016 - Dr Chloé Audébert - Lab­o­ra­toire Jacques-Louis Lions (UPMC) – INRIA Paris – Mod­èle math­é­ma­tique de l’hémodynamique et de la fonc­tion du foie lors d’une hépatectomie
  • 24 mai 2016 – Pr Olivi­er PIOT - UMR CNRS 7369 MEDyC – Uni­ver­sité Reims Cham­pagne Ardennes Microspec­tro­scopie et imagerie vibra­tionnelles :des out­ils pho­toniques d’intérêt en biolo­gie et dans le domaine biomédical
  • 30 mars 2016 – Pr Dhruba­ditya MITRA – Insti­tut NORDITA de Stock­holm – Blood, Sweat and Tears, sim­u­la­tions of bio­log­i­cal flows
  • 07 juil­let 2015 – David OJEDA - post-doc­tor­ant au LTSI (Lab­o­ra­toire Traite­ment du Sig­nal et de l’Im­age) de l’U­ni­ver­sité de Rennes, Mod­èles et Sim­u­la­tions du Sys­tème Car­dio­vas­cu­laire, appli­ca­tions en Thérapies pour l’In­suff­i­sance Car­diaque 
  • 10 avril 2015 – William B. RUSSEL - Dean Emer­i­tus Grad­u­ate School- Depart­ment of Chem­i­cal & Bio­log­i­cal Engi­neer­ing – Prince­ton Uni­ver­si­ty  – Struc­tur­al evo­lu­tion and rhe­ol­o­gy of col­loidal gels
  • 03 juil­let 2015 – Daniel GEORGE – Maître de Con­férences- Lab­o­ra­toire Icube – Stras­bourg – Méth­odes numériques pour le com­porte­ment des matéri­aux : con­tri­bu­tion à des mod­èles mul­ti-physiques et multi-échelles
  • 13 mai 2015 – Vladimir HLADY  – Pr Uni­ver­si­ty d’Utah – Under­stand­ing axon­al pathfind­ing for improv­ing neu­ronal regeneration
  • 09 mars 2015 – Jessem LANDOULSI – Maître de Con­férences UPMC – Prob­ing the inter­faces between bio­mol­e­cules and inor­gan­ic mate­ri­als at the nanoscale
  • 27 jan­vi­er 2015 – Luca LANOTTE – Lab­o­ra­toire Charles Coulomb – Mont­pel­li­er – Red blood cell dynam­ics under high shear rates: in vit­ro exper­i­men­tal investigations
  • 22 jan­vi­er 2015 – Yoshi­fu­mi SAIJO - Pro­fesseur Tohoku Uni­ver­si­ty, School of Bio­med­ical Engi­neer­ing – Research activ­i­ties on bio­med­i­ty­cal flu­id dynam­ics at Tohoku University

Journées BMBI

Depuis févri­er 2015, l’UMR organ­ise régulière­ment sa Journée BMBI, l’oc­ca­sion pour tous les mem­bres du lab­o­ra­toire de se retrou­ver, d’être infor­més sur les actu­al­ités de l’UMR, les nou­veaux pro­jets et de tra­vailler en ate­liers sur un thème don­né ; l’oc­ca­sion aus­si pour les doc­tor­ants et post­doc­tor­ants de présen­ter l’a­vancée de leurs recherches.

La dernière Journée Sci­en­tifique de l’année 2022 s’est révélée studieuse et festive. 

Cette journée a débuté clas­sique­ment par quelques infor­ma­tions générales don­nées par notre direc­trice, Cécile Legal­lais. Elle a, en par­ti­c­uli­er, insisté sur notre par­tic­i­pa­tion aux 50 ans de l’UTC et sur l’organisation de la journée anniver­saire des 40 ans de BMBI. 

Au cours de la journée, cinq doc­tor­ants en 3ème année de thèse et deux post-doc­tor­ants  ont présen­té l’avancée de leurs travaux de recherche. Les doctorants : 

  • ‣ Bap­tiste Cheval­li­er : Détec­tion et mesure phys­i­ologique du niveau d’endormissement des indi­vidus en sit­u­a­tion de con­duite auto­mo­bile 
  • ‣ Brit­tany Fol­ley : Minéral­i­sa­tion assistée enzy­ma­tique pour la con­cep­tion d’émail biomimétique
  • ‣Lisa Moris­seau : Développe­ment d’un mod­èle de stéatose hépa­tique non alcoolique humain en biop­uce microfluidique
  • ‣ Rosa Nico­las : Ingénierie tis­su­laire de la jonc­tion myotendineuse 
  • ‣ Yos­ra Tounek­ti : Car­ac­téri­sa­tion et mod­éli­sa­tion bio­mé­canique de l’interaction Homme-machine : approche per­son­nal­isée de préven­tion in situ 

Les post-doc­tor­ants :

  • ‣ Hiro­ki Chiga­ma : Eval­u­a­tion de la bio­com­pat­i­bil­ité de revête­ments superélas­tiques en alliages de titane pour dis­posi­tifs médi­caux (ANR Super-REV)
  • ‣ Vin­cent Fitz­patrick : Matéri­aux 3D pour l’ingénierie tis­su­laire bio­mimé­tique, mul­ti-échelle et fonc­tion­nelle du sys­tème mus­cu­lo-squelet­tique (StARS Région HDF)

En fin de mat­inée, Ulysse Pereira, Jean-François Gros­set, Pas­cale Vigneron et Quentin Der­migny ont ani­mé une ses­sion trai­tant du Bon Usage des Plate­formes BMBI.

Un autre temps fort de la journée con­cer­nait le tra­vail de longue haleine pour la pré­pa­ra­tion de l’évaluation de l’UMR par l’HCERES, qui aura lieu fin 2024. Actuelle­ment, chaque équipe tra­vaille sur son « Posi­tion­nement actuel et futur », en affichant ses thé­ma­tiques prin­ci­pales de recherche et ses ori­en­ta­tions poten­tielles. Après le repas, un tra­vail en ate­lier avait pour objec­tif de planch­er sur les forces et faib­less­es de BMBI en réal­isant une analyse SWOT pour chaque équipe et en exam­i­nant les travaux des lab­o­ra­toires qui peu­vent être nos parte­naires ou nos concurrents. 

La journée s’est ter­minée par un « Ate­lier con­cours sur­prise » qui visait à dessin­er, puis choisir, le logo pour les 40 ans du lab­o­ra­toire. Un bon moyen pour faire inter­a­gir des col­lègues et étu­di­ants d’équipes dif­férentes, dans la bonne humeur ! La preuve en images :

La dernière Journée Sci­en­tifique de l’année 2022 s’est révélée studieuse et festive. 

Sur le plan sci­en­tifique, nous avons pu en appren­dre plus sur les activ­ités passées et prévues de nos nou­velles recrues : 

Ele­na Cutri, Maîtresse de Con­férences dans l’équipe IFSB, est rev­enue sur ses travaux menés au LTSI de Rennes, en col­lab­o­ra­tion avec les sociétés ANSYS et Theren­va, por­tant sur l’optimisation de la délivrance de dos­es internes de radio­thérapie pour le traite­ment des hépa­to­car­ci­nomes, à l’aide de l’imagerie médi­cale (recon­struc­tion 3D avec dif­férentes modal­ités) et de sim­u­la­tions numériques. 

Julie Fol­let, Enseignante Chercheuse Con­tractuelle, est rev­enue quant à elle sur son par­cours au sein de dif­férentes struc­tures qui sou­ti­en­nent l’innovation en recherche, et notam­ment en san­té numérique. Pour le lab­o­ra­toire, elle pro­pose de nou­veaux out­ils de veille tech­nologique, mais aus­si de mise en avant de nos exper­tis­es en s’appuyant sur une norme en cours de révision.

Par ailleurs, Cécile Legal­lais a annon­cé le lance­ment du tra­vail de prospec­tive pour l’établissement du pro­jet de BMBI dans les années à venir. Lors de cette journée, cinq ate­liers par­al­lèles ont été menés pour affin­er notre posi­tion­nement actuel dans le paysage sci­en­tifique français et international. 

Enfin, Quentin Der­migny et Vin­cent Fitz­patrick nous ont décrit toutes les capac­ités de l’impression 3D pour dif­férents usages : Quentin l’u­tilise pour cus­tomiser nos équipements, alors que Vin­cent pro­pose de fab­ri­quer des pièces anatomiques « patient spé­ci­fique » avec des pro­priétés mécaniques renforcées.

Ulysse Pereira est égale­ment inter­venu pour présen­ter les cahiers de lab­o­ra­toire élec­tron­ique, un out­il essen­tiel pour cap­i­talis­er sur nos recherch­es offrant la pos­si­bil­ité d’être col­lab­o­ratif plutôt qu’individuel.  

Journée fes­tive aus­si puisque nous avons eu le plaisir de fêter les pro­mo­tions de San­drine Moran­dat et Vanes­sa Ble­ich­er et aus­si d’assister au grand retour du Mas­ter Dessert. Plus que jamais, la col­lab­o­ra­tion a payé puisque sur les 7 desserts en com­péti­tion, les efforts de trois trinômes ont été récom­pen­sés sur les trois critères retenus : orig­i­nal­ité du design, inti­t­ulé et, bien sûr, goût ! Tout était  au RV !

Après quelques infor­ma­tions générales don­nées par Cécile Legal­lais (notam­ment sur la nou­velle direc­tion de l’INSIS,  la créa­tion à l’UTC de la Fon­da­tion parte­nar­i­ale, ou encore l’accueil futur d’étudiants étrangers en Men­tor­ing pro­gram),  cette Journée BMBI de pré-vacances a débuté avec les présen­ta­tions, sous le désor­mais habituel for­mat de « Ma Thèse en 180s », par Nico­las Rivoal­lan, Diego Alfre­do Quex­a­da Rodriguez, Katharine Nowakows­ki, Albel­ha­di Essam­lali, Rosa Nico­las, Jérémy Audierne et Sidi Mohamed Sid’El Moc­tar, de l’avancée de leurs travaux de thèse. Un exer­ci­ce auquel les sept doc­tor­ants sur la sel­l­ette se sont prêtés avec aisance, com­pé­tence et beau­coup d’humour. Bra­vo à tous !

La mat­inée s’est pour­suiv­ie par deux ate­liers : « Com­ment faire une Peer review », ate­lier ani­mé par Tim­o­th­ée Baud­e­quin et des­tiné aux non per­ma­nents de l’UMR (doc­tor­ants, post­doc­tor­ants et sta­giaires M2). Le sec­ond ate­lier rassem­blait des per­ma­nents de l’UMR qui ont com­mencé à planch­er sur « L’Organisation des 40 ans de l ‘UMR ». En effet, à l’automne nous fêterons ce bel anniver­saitre de l’UMR auquel, nous l’espérons, beau­coup d’entre-vous pour­ront par­ticiper. Dès que con­nus, vous serez infor­més de la date et du pro­gramme des fes­tiv­ités.
Pour con­clure la mat­inée, Flo­ri­an de Vuyst, nou­velle­ment rat­taché à BMBI (voir sa présen­ta­tion page 13) a don­né un sémi­naire sur le thème « Appren­tis­sage par les don­nées d’équations gou­ver­nant la dynamique des cap­sules déformables en sus­pen­sion ».

Après un déje­uner-détente, l’après-midi s’est déroulée en deux temps :

 « BMBI con­tin­ue son bilan car­bone », un temps de présen­ta­tion du bilan car­bone actuel du lab­o­ra­toire, de réflex­ion sur les pistes d’amélioration et de col­lecte de don­nées pour recal­culer la part du tra­jet domi­cile-tra­vail en 2021. Mer­ci à Anne Le Goff et Quentin Der­migny qui sont les cor­re­spon­dants Développe­ment Durable du labo !

 « Jeu de piste décou­verte de BMBI » organ­isé par Pas­cale Vigneron avec l’aide d’une dizaine de per­ma­nents, pour ter­min­er de façon ludique cette journée. Ter­min­er, pas tout à fait puisqu’un goûter a con­clu cette belle journée BMBI.

Cette journée a débuté par une présen­ta­tion de Cécile Legal­lais, direc­trice du lab­o­ra­toire, des actu­al­ités BMBI, avec l’accueil des nou­veaux étu­di­ants en thèse ou en stage. Elle a  annon­cé la nou­velle mou­ture de l’appel à pro­jets interne qui, cette année, offre aus­si la pos­si­bil­ité aux doc­tor­ants de présen­ter un pro­jet men­toré par leurs encad­rants. Enfin, elle a dif­fusé quelques élé­ments de réponse à un ques­tion­naire interne élaboré par le groupe QVT@BMBI, con­cer­nant les rela­tions au lab­o­ra­toire, afin de lancer la réflex­ion dans les ate­liers.
La pre­mière par­tie des présen­ta­tions des doc­tor­ants et post­doc­tor­ants par  Xu-qu Hu, Mouna Benchekroun, Duc Phong, Mathilde Strich­er et Antoine Coud­erc.
La journée s’est pour­suiv­ie en ate­liers (3 groupes en par­al­lèle ani­més par San­drine Moran­dat, Claire Dupont et Tim­o­th­ée Baud­e­quin) sur le thème « Bonnes Pra­tiques Rela­tion­nelles @ BMBI ». Le but était, après ces péri­odes en télé­tra­vail par­tiel, d’identifier les dif­fi­cultés ou points de blocage dans les échanges intra ou inter-équipes, et de réfléchir en groupe sur les ques­tions : « Quel est mon rôle dans l’équipe/le lab­o­ra­toire ? Quels sont mes droits et mes devoirs au labo ? Que faire en cas de con­flit ? La resti­tu­tion a per­mis d’identifier des actions à repren­dre ou à men­er dans un avenir proche.
    L’après midi  deux autres ate­liers en par­al­lèle :
 « Métiers de la recherche et CVs » (à l’attention des non-per­ma­nents) ) ani­més par Karim El Kirat et Cécile Legal­lais.
 « Com­ment gér­er sa vie numérique en essayant de se pass­er des GAFAM et des logi­ciels pro­prié­taires ? » ani­mé par Quentin Der­migny.
La deux­ième par­tie des présen­ta­tions sci­en­tifiques de doc­tor­ants et post­doc­tor­ants par Ahmad Diab, Katharine Nowakows­ki, Taha Mes­sel­mani, Lisa Moris­seau, Manon Guil­let et Sab­ri­na Madiedo-Pod­vr­san.
À l’issue de la journée tous les par­tic­i­pants se sont regroupés pour la tra­di­tion­nelle pho­to du labo ver­sion 2021.

Retrou­vailles tous masqués dans le grand amphi Col­com­bet du Cen­tre de Trans­fert pour cette Journée BMBI.
Journée artic­ulée autour de plusieurs temps forts et en inter­lude les présen­ta­tions des doc­tor­ants sous le for­mat « Ma thèse en 180s ».

- Avec Pas­cale Vigneron nous avons pu définir les évène­ments de dif­fu­sion de la cul­ture sci­en­tifique et tech­nique dans lesquels nous allons nous impli­quer. Tout d’abord, la fête de la sci­ence à l’UTC, dont nous allons fêter les 30 ans cette année du 7 au 10 octo­bre. BMBI y par­ticipera active­ment par la propo­si­tion de stands et con­férences. De plus, Karim El Kirat en est  le nou­veau pro­mo­teur en tant que respon­s­able du pôle Cul­tures Sci­en­tifique, Tech­nique et Indus­trielle (CSTI) de l’UTC.
Puis, fin novem­bre, à l’occasion des Fes­tives de l’Alliance Sor­bonne Uni­ver­sité,  nous pro­poserons dif­férentes inter­ven­tions sur la thé­ma­tique « L’être humain de demain : aug­men­té, assisté, mod­i­fié, bous­culé ? De l’évolution à la répa­ra­tion ». Plus d’infos à venir sur : www.sorbonne-universite.fr/culture-et-societe/rencontres/les-festives
- Présen­ta­tion de Stéphanie Rossard et Aurélie Math­ieu (Direc­tion à la recherche)  sur un nou­veau moteur de recherche « Open4Research » pour pren­dre con­nais­sance de nom­breux por­tails de finance­ment, aus­si bien pour des pro­jets que pour des bours­es de mobil­ité à des­ti­na­tion des statu­taires ou des étu­di­ants.
-  Dominique Baruch, DR INSERM émérite, nou­velle­ment inté­grée à BMBI, nous a présen­té ses travaux sur la fab­ri­ca­tion in vit­ro de pla­que­ttes. Elle nous a mon­tré en quoi ses travaux mobilisent à la fois des recherch­es fon­da­men­tales qui ont abouti à la meilleure com­préhen­sion des mécan­ismes de for­ma­tion des pla­que­ttes à par­tir de mégacar­i­o­cytes issus de la moelle osseuse, mais aus­si à la mise au point de dis­posi­tifs microflu­idiques qui ont été val­orisés par une créa­tion de start-up. Une démarche en par­faite sym­biose avec celle de BMBI.
- En plusieurs ses­sions au cours de la journée, 23 doc­tor­ants ont présen­té l’évo­lu­tion de leurs travaux sous le for­mat de Ma thèse en 180secondes (MT180s), soutenus par une salle très atten­tive et motivés par l’at­tri­bu­tion de deux prix, celui du jury et celui du pub­lic. Face à la pres­sion du jury (et du pub­lic !) ce sont finale­ment 3 lau­réats qui ont été récom­pen­sés : 2ème prix du jury pour Antoine Coud­erc (ci-dessous à gauche) et son « mate­las » pour la fen­es­tra­tion des cel­lules sinu­soidales du foie, et 1ers  prix unanimes du jury et du pub­lic pour Lisa Moris­seau (au cen­tre) et son « foie gras sur puce » ain­si que pour Clé­ment Bielin­s­ki (à droite) et sa « garde-robe pour cap­sules ».

Bilan d’activités et présen­ta­tion de pro­jets émer­gents à l’or­dre du jour de cette Journée BMBI.

Cette journée a débuté par la présen­ta­tion du bilan d’ac­tiv­ités BMBI par sa direc­trice, Cécile Legal­lais. En ter­mes de RH, BMBI compte aujourd’hui 40 mem­bres per­ma­nents (28 chercheurs, 12 Ingénieurs / tech­ni­ciens – 26% de per­son­nels CNRS – 13 HDR), 5 chercheurs asso­ciés et 40 mem­bres en CDD (32 doc­tor­ants et 8 post­doc­tor­ants), aux­quels vien­nent s’ajouter de nom­breux stagiaires.

La chaire e‑Biomed dirigée par Dan Istrate devient « Plate­forme e‑Biomed – Out­ils bio­médi­caux con­nec­tés» et la plate­forme Tech­nolo­gie-Sport-San­té dirigée par Frédéric Marin devient « Cen­tre d’expertise de bio­mé­canique du mou­ve­ment ».

La journée s’est pour­suiv­ie avec un bilan des équipes par leur respon­s­able et la présen­ta­tions des pro­jets des « nou­veaux » per­ma­nents : Eric Leclerc, de retour à BMBI après son long séjour au Japon, Olfa Tra­bel­si,  Jean-François Gros­set et Imad Rida.

D’autres sujets de réflex­ion, majeurs, ont été abordés :

  • éthique et évo­lu­tion de l’expérimentation animale
  • évo­lu­tion de l’expérimentation humaine
  • pra­tiques durables dans la recherche et l’ingénierie de la santé
  • bilan car­bone à BMBI…

de vastes sujets dépas­sant large­ment en durée de réflex­ion le cadre d’une sim­ple journée BMBI.

Cette journée a aus­si été l’occasion de renou­vel­er la pho­to de groupe du laboratoire.

Cécile Legal­lais a ouvert cette Journée BMBI print­anière avec une présen­ta­tion fournie et didac­tique sur  le thème « Un foie bioar­ti­fi­ciel : pourquoi et com­ment ? ». Elle a retracé les travaux de l’équipe dans le domaine de la recon­struc­tion de tis­sus hépa­tiques fonc­tion­nels pour la sup­pléance d’organes ou dans des microsys­tèmes pour des appli­ca­tions de tox­i­colo­gie prédictive.

Cinq doc­tor­ants en 2ème année de thèse ont ensuite fait état de l’avancée de leurs travaux de recherche

Après un repas labo à l’é­cole hôtelière du lycée Jean Mon­net, retour au Cen­tre d’Innovation où Jérémy Laforêt a présen­té le nou­veau serveur pour stock­age des don­nées.

Pas­cale Vigneron a ensuite don­né le coup d’envoi de la pré­pa­ra­tion de la Fête de la Sci­ence 2019 et évo­qué l’expo­si­tion « L’UTC fête les 80 ans du CNRS » qui se tien­dra à cette occa­sion. La thè­ma­tique nationale pro­posée par le Min­istère de l’En­seigne­ment Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation pour cette édi­tion 2019 de le Fête de la sci­ence est « Racon­ter la sci­ence, imag­in­er l’avenir ».

Suite de la journée en ate­liers pour réfléchir à ce que pour­rait être l’avenir des soins et des dis­posi­tifs médi­caux, réflex­ion dans le thème de cette édi­tion 2019 de la Fête de la sci­ence. Chaque groupe piloté par un doc­tor­ant a dû pro­pos­er un dis­posi­tif sur la thé­ma­tique de « L’Homme réparé/implanté/connecté du futur ». De belles idées ont émergé de ces petites séances de brainstorming :

  • plusieurs types de nanoro­bots cir­cu­lants ou fix­es (puces) com­mu­ni­cants pour mesur­er la pres­sion artérielle ou des con­stantes biochim­iques (aux doux noms de Smart Chyps, Wormy, Diag­cap, Immun 3.0, Armspital)
  • un cap­teur per­me­t­tant d’évaluer in situ l’état de nos artic­u­la­tions (Arti­col­ib),
  • un sys­tème exploitant l’activité élec­tro­mag­né­tique cérébrale (Brainak­tor)
  • un implant bioar­ti­fi­ciel com­mandé par tablette per­me­t­tant de traiter la pres­bytie (Ifo­cus).

Une pre­mière phase de pré­pa­ra­tion de sché­mas ou  démon­stra­teurs à pro­pos­er lors de l’exposition L’UTC fête les 80 ans du CNRS.

Au pro­gramme de cette journée :

  • quelques mots d’ac­cueil de Cécile Legal­lais, direc­trice de l’UMR et présen­ta­tion du lab­o­ra­toire aux nou­veaux arrivants.
  • présen­ta­tion du par­cours et du pro­jet d’in­té­gra­tion d’Olfa Tra­bel­si, récem­ment arrivée dans l’équipe C2MUST en tant que maître de conférences.
  • présen­ta­tion par Cécile Legal­lais d’un nou­veau dis­posi­tif utile à l’UMR : la réal­i­sa­tion de fich­es Fonc­tions sup­port à BMBI : « Qui fait quoi ? » à BMBI
  • 3 ate­liers : 1) Ate­lier For­ma­tion Hygiène et Sécu­rité des­tiné aux nou­veaux arrivants, 2) Ate­lier QVT : actions à men­er pour faciliter l’ac­cueil des nou­veaux et 3) Ate­lier Médi­a­tion sci­en­tifique, pour lequel Nico­las Bra­zier, de l’as­so­ci­a­tion Ombel­li­sciences a présen­té les actions menées dans les Hauts-de-France pour aider les doc­tor­ants à expos­er leur sujet de recherche par le biais de la BD
  • sémi­naire BMBI don­né par Leïla Per­ié (UMR168, Insti­tut Curie) sur le thème « Deci­pher­ing the fam­i­ly of immune cells at the sin­gle cell lev­el ».
  • exer­ci­ce de  MT180s (Ma thèse en 180 sec­on­des) effec­tué par 6 doc­tor­ants en fin de thèse(photos ci-dessous
  • deux derniers ate­liers  sur les thèmes « Les plate­formes BMBI et leur organ­i­sa­tion » pour  les per­ma­nents et « L’après thèse et son finance­ment » pour les non permanents.

La Journée BMBI du 16  avril s’est déroulée en plusieurs ses­sions en par­al­lèle qui ont per­mis d’échanger autour de thé­ma­tiques ciblées :

  • Com­ment faire un bon CV et un bon dossier de can­di­da­ture MCF/CNRS ani­mé par Cather­ine Mar­que et Cécile Legal­lais à l’intention des doctorants
  • Mise en appli­ca­tion du label européen en  RH :  HRS4R  présen­té par Stéphanie Rossard
  • Ate­lier « Zotero » pour la ges­tion bib­li­ographique pré­paré par Jérémy Laforêt
  • Mon­tage de pro­jets organ­isé par Anne-Vir­ginie Sal­sac et Cather­ine Lacourt
  • Bonnes pra­tiques de la pro­priété intel­lectuelle par nos col­lègues de la direc­tion à la recherche Sylvie Lemon­nier-Morel et Aurélie Math­ieu.
  • Mise en place d’un comité « Qual­ité de Vie à BMBI qui s’occupera de favoris­er les échanges au sein du lab­o­ra­toire par divers­es actions.

L’après-midi, accueil de Marie-Chris­tine Ho Ba Tho, direc­trice à la recherche et de Philippe Courtier, directeur de l’UTC.

Pour ter­min­er, un jeu de pistes organ­isé par les per­ma­nents  pour nos doc­tor­ants et mas­ters qui devaient retrou­ver et iden­ti­fi­er des objets du lab­o­ra­toir­er, cer­tains  insolites.

Pre­mière Journée BMBI organ­isée par Cécile Legal­lais, nou­velle direc­trice de l’UMR qui a présen­té la nou­velle struc­ture BMBI. Puis :

Répar­ti­tion des par­tic­i­pants en qua­tre ateliers :

  • Hygiène et Sécu­rité encadré par Pas­cale Vigneron et Khalil Ben Man­sour pour les sta­giaires, nou­veaux doc­tor­ants ou postdoctorants 
  • Car­rières dans le pub­lic (IR, chercheur, EC) encadré par Cécile Legal­lais et des­tiné aux doc­tor­ants et post­doc­tor­ants en cours de stage.
  • Finance­ments de la recherche encadré par Stéphanie Rossard et Aurélie Matthieu, de la Direc­tion à la Recherche de l’UTC, et suivi par les enseignants-chercheurs et chercheurs.
  • Organ­i­sa­tion des nou­velles plates-formes, les rôles de leurs coor­di­na­teurs, respon­s­ables ou référents, ani­mé par  Quentin Der­migny et Ulysse Pereira pour les col­lègues BIATSS/ITA.  

Dans l’après-midi deux séquences :

  • La boîte à out­ils de la bib­lio ou le point sur les dif­férents serveurs élec­tron­iques de ges­tion bib­li­ographique et les bonnes pra­tiques actuelles présen­tée par Jérémy Laforêt, nou­veau référent auprès de la BUTC pour l’UMR.
  • His­toire du finance­ment d’un pro­jet ERC par Anne-Vir­ginie Sal­sac .

Entre ces dif­férentes séquences, et pour la pre­mière fois, les doc­tor­ants se sont frot­tés à l’ex­er­ci­ce  Mon taf à BMBI ou MT180s à BMBI.

Fin de journée avec la tra­di­tion­nelle pho­to du labo.