Donnons un sens à l'innovation

Communications grand public

Le pub­lic était encore au ren­dez-vous cette année avec 4850 vis­i­teurs sur les 4 jours de l’événe­ment : jeu­di et ven­dre­di 3650 sco­laires puis same­di et dimanche 1200 visiteurs. 

BMBI a par­ticipé active­ment à cette nou­velle édi­tion de la fête de la sci­ence dont le thème était SPORT & SCIENCE et a pro­posé des ate­liers var­iés et des nou­veautés cette année. Les ate­liers BMBI :

  • Pourquoi pas moi? (Nathalia et l’association sci­ences égales de l’UTC), 
  • Le bio­mimétisme c’est quoi? (Karim), 
  • Bougez-vous tou­jours assez chez vous ? (Dan), 
  • Pom­page du sang et de la lym­phe dans le corps humain (Badr),  
  • De Cap­i­taine Cro­chet à Iron Man (Pas­cale), 
  • Tiss­er des ten­dons comme Spi­der­man ! (Ulysse), 
  • Les oiseaux, des sportifs mécon­nus (Tim­o­th­ée et la LPO). 


Nico­las a fait par­tie des 10 doc­tor­ants en France sélec­tion­nés par le MESR pour expli­quer leurs travaux de thèse de manière ludique en BD. Son sujet porte sur la recon­struc­tion par ingénierie tis­su­laire de la jonc­tion os-ten­don et ten­don-mus­cle. Il a pu ain­si dédi­cac­er plus de 200 exem­plaires de la BD dans la région HDF. Lien pour télécharg­er la BD: https://www.fetedelascience.fr/sciences-en-bulles-sport-science. Sans oubli­er la ten­ta­tive de record du monde en ultra-dis­tance par Katharine qui prévoy­ait de tenir 24 heures sur une machine à ramer, et qui a dû aban­don­ner suite à une défail­lance du matériel. Mais ce n’est que par­tie remise car Katharine se pré­pare déjà pour de nou­veaux records !

Pint of Sci­ence a débar­qué pour  la pre­mière fois à Com­piègne, du 22 au 24 Mai.

Mais qu’est-ce que « Pint of Sci­ence » ? C’est un fes­ti­val qui invite des chercheurs à par­ler de leurs recherch­es autour d’une bière dans des bars de la ville ! 

Pour cette pre­mière édi­tion à Com­piègne, 4 soirées étaient organ­isées dont 2 avec des chercheurs de notre lab­o­ra­toire : Tim­o­th­ée Baud­e­quin, Karim El Kirat, Jérémy Audierne et Nico­las Rio­val­lan. Des moments très con­vivi­aux et appré­ciés du pub­lic, plutôt jeune, venu par­ticiper à cette pre­mière qui, gageons-le, aura une suite !

BMBI a par­ticipé à Méli­Sciences, la « récré sci­en­tifique » du CNRS portée par le ser­vice de com­mu­ni­ca­tion et médi­a­tion sci­en­tifique du CNRS Hauts de France. Pas­cale Vigneron, Jean-François Gros­set, Nico­las Rivoal­lan et Vanes­sa Ble­ich­er ont présen­té l’atelier « L’Homme réparé » à plus de 150 élèves dans 2 étab­lisse­ments sco­laires de la région au print­emps : Col­lège La Rochefou­caud à Lian­court (60) et Lycée Mar­guerite de Flan­dres à Gonde­court (59). Ce fut l’oc­ca­sion d’amen­er la sci­ence dans les écoles !

Le réseau LinkedIn a mis en en ligne le por­trait que la SATT a fait du pro­jet Ren­o­valve porté par Anne-Vir­ginie Sal­sac : https://lnkd.in/gNEYSQgR

Same­di 19 Novem­bre, Muriel Vayssade, prési­dente de l’association Legs Antony Bernard a remis le prix Antony Bernard à Philippe Pasero (IGH Mont­pel­li­er) pour ses travaux sur le stress répli­catif et l’inflammation, en présence de Claire Rossi, admin­is­tra­trice pro­vi­soire de l’UTC et Mick­ael Per­rais, prési­dent du con­seil sci­en­tifique de l’association. Muriel pré­side cette asso­ci­a­tion depuis 2019 et a été renou­velée dans ses fonc­tions lors de la dernière AG du 19 novem­bre 2022. Les mem­bres de la Fon­da­tion Antony Bernard (née du legs d’un ancien maire de Méru) sont chercheurs.es dans dif­férents insti­tuts en cancérologie/biologie (Insti­tut Gus­tave Roussy, Insti­tut Curie, Insti­tut Onco­L­ille, Cen­tre de Recherche en Can­cérolo­gie de Mar­seille, Insti­tut Cochin, …). L’association a pour objet de gér­er le legs d’Antony Bernard dans l’esprit du dona­teur, en encour­ageant la recherche sci­en­tifique par l’attribution d’un prix (35.000 €) con­sti­tué par les revenus du legs. Les travaux récom­pen­sés se rap­por­tent à des recherch­es clin­iques, trans­la­tion­nelles ou fon­da­men­tales en cancérologie.

Le lau­réat Philippe Pasero a don­né une con­férence grand pub­lic sur ses travaux Répons­es cel­lu­laires au stress répli­catif : de la fourche de répli­ca­tion à l’inflammation.

Cette présen­ta­tion a été suiv­ie de deux con­férences sur la thé­ma­tique « Ali­men­ta­tion et cancer » :

  • Ali­ments ultra-trans­for­més et can­cer : info ou intox ? par Frédéric Tessier (Pr) – UMR1167-RID-AGE (Lille) – Equipe Gly­ca­tion : de l’inflammation au vieillissement.

La nutri­tion (ali­men­ta­tion et activ­ité physique) adap­tée pen­dant le can­cer par Alice Car­ri­er (Dr) ‑Cen­tre de Recherche en Can­cérolo­gie de Mar­seille, Equipe Can­cer du pancréas.

L’U­ni­ver­sité Dans la Ville (UDV) de Com­piègne a mis à son pro­gramme cul­turel de la sai­son 2022–2023 des con­férences sur le thème biomimétisme.

Qua­tre de ces con­férences assurées par des chercheurs de BMBI :

  • 12 Octo­bre 2022- Bio­mimétisme : com­ment s’in­spir­er de la nature pour innover ? par Karim El Kirat
  • 19 octo­bre 2022 – La microflu­idique : un out­il pour com­pren­dre et mimer le vivant par Anne Le Goff
  • 9 novem­bre 2022 – Approches bio­mimé­tiques pour recon­stituer un ten­don ou un os par Cécile Legallais
  • 29 mars 2023 – Micro­cap­sules bio­mimé­tiques sous écoule­ment  : par mimétisme avec les glob­ules rouges, elles atteignent les zones du corps à traiter par Anne-Vir­ginie Salsac

Le Lab­o­ra­toire BMBI a été invité à présen­ter un ate­lier durant le 2ème Fes­ti­val du CNRS organ­isé par la DR18.

Du 13 au 15 octo­bre Jean-François Gros­set, Vanes­sa Ble­ich­er , Nico­las Rivoal­lan et Pas­cale Vigneron  ont présen­té un ate­lier sur l’Homme réparé  dans le cadre  « Le labo »  situé à Cambrai.

Voilà ce que le com­mu­niqué de presse de la DR18 (en PJ) indique sur cet ate­lier : De la jambe de bois à la médecine per­son­nal­isée en pas­sant par l’ingénierie tis­su­laire et les dis­posi­tifs de sup­pléance d’organe, des démon­stra­tions et des échanges avec le per­son­nel du lab­o­ra­toire Bio­Mé­canique et Bio­Ingénierie (UTC/CNRS) per­me­t­tront de décou­vrir des exem­ples de dis­posi­tifs médi­caux, arti­fi­ciels ou bioar­ti­fi­ciels, à l’étude pour répar­er l’Homme et le main­tenir en bonne santé.

Pour en savoir plus sur cet évène­ment, le lien de la cap­sule vidéo réal­isée à cette occasion :

Au Vil­lage des sci­ences de l’UTC qui s’est tenu des 13 au 16 octo­bre 2022, le lab­o­ra­toire BMBI était présent sur 3 ate­liers :

- De cap­i­taine Cro­chet à Iron Man, ani­mé par Tim­o­th­ée Baudequin

- Fab­ri­quer un organe pour les nuls  ani­mé par Ulysse Pereira 

- Cap­teurs sonores intel­li­gents, ani­mé par Dan Istrate

Pour retrou­ver l’ensem­ble du pro­gramme 2022 de la Fête de la Sci­ence à l’UTC :

https://www.utc.fr/fetedelascience/l_evenement/#list_atel

Dans le cadre de l’année thé­ma­tique de l’INSIS sur les sci­ences mécaniques, le CNRS organe avec l’Académie des sci­ences, l’Association française de mécanique et l’Académie des tech­nolo­gies un col­loque inti­t­ulé « La mécanique, une clé du futur » le mer­cre­di 1er juin à l’Institut de France à Paris.
Intro­duit par Patrick Flan­drin (prési­dent de l’académie des sci­ences), Antoine Petit (Prési­dent-directeur général du CNRS), Philippe Con­tet (Délégué général de la Fédéra­tion des indus­tries mécaniques) et Eric Arquis (Prési­dent de l’Association française de mécanique, ce col­loque visait  à informer en une seule journée sur l’état actuel de la mécanique et ses per­spec­tives pour le futur.
Anne-Vir­ginie Sal­sac, invitée à par­ticiper à ce col­loque, est inter­v­enue en début de journée sur le thème « Bio­mé­canique, la mécanique du vivant ».

La Délé­ga­tion Régionale CNRS Hauts-de-France a co-con­stru­it avec la Région Hauts-de-France, un pro­jet autour du « Joli Mois de l’Europe ».
 C’est dans ce cadre que la cap­sule vidéo Mul­ti­phys Micro­caps évo­quant l’ERC obtenue par Anne-Vir­ginie SALSAC a été présen­tée le 24 mai 2022. Pour vision­ner cette cap­sule n : www.nicolascaillon.com/CNRS_Europe/Europe_MultiphysMicroCaps.mp4.

Le numéro du 11 mai de POC Media, (out­il de veille stratégique et tech­nologique sur la recherche publique. dont les jour­nal­istes spé­cial­isés infor­ment des straté­gies parte­nar­i­ales des acteurs sci­en­tifiques, des dernières col­lab­o­ra­tions public/privé, et des futures tech­nolo­gies de rup­ture sor­ties des lab­o­ra­toires) avait pour thème :  Dis­posi­tifs  médi­caux : trois lab­o­ra­toires à la pointe de l’innovation. Et par­mi ces trois lab­o­ra­toires, BMBI et son algo­rithme pour prévenir les accouche­ments pré­maturés. (https://www.pocmedia.fr/dispositifs-medicaux-trois-laboratoires-a-la-pointe-de-linnovation/?utm_source=POC+Media&utm_campaign=1d9e6e2593-EMAIL_CAMPAIGN_2022_05_11_08_24&utm_medium=email&utm_term=0_1d4d05f04c-1d9e6e2593-504406617)

Deux liens pour regarder l’important dossier que la rédac­tion du jour­nal Inter­ac­tions a con­sacré à BMBI, met­tant à l’honneur plusieurs thèmes phare de l’UMR cad­rant avec « La médecine du futur ».
interactions.utc.fr/wp-content/uploads/sites/25/2022/05/interactions57-web.pdf
interactions.utc.fr/thematiques/bio-mecanique-bio-ingenierie-ingenierie-de-la-sante/57-la-medecine-du-futur/

La tren­tième édi­tion de la Fête de la sci­ence a pu se dérouler en présen­tiel du 7 au 10 octo­bre.
Mal­gré les con­traintes san­i­taires (jauge, port du masque, pass san­i­taire), 3.400 vis­i­teurs sont venus au vil­lage de sci­ences de l’UTC pour décou­vrir les nom­breux ate­liers pro­posés cette année. Toutes les vidéos restent disponibles via le lien :

www.youtube.com/playlist.

BMBI a par­ticipé active­ment en pro­posant 5 ate­liers, dont 3 nou­veaux (les 3 derniers cités):
  De Cap­i­taine Cro­chet à Iron Man, par Pas­cale Vigneron. Grand clas­sique de la Fête de la sci­ence depuis quelques années, cet ate­lier présente les bio­matéri­aux util­isés en chirurgie, pour des implants et pro­thès­es, et leur bio­com­pat­i­bil­ité.
  Fab­ri­quer un organe pour les nuls, par Ulysse Pereira. Cet ate­lier présen­tait de façon ludique les apports de l’ingénierie tis­su­laire dans la mise au point d’un foie hybride ou d’un organe sur puce.
  Le sys­tème lym­pha­tique et ses patholo­gies, par Badr Kaoui. Cet ate­lier présen­tait la struc­ture et le fonc­tion­nem­ment du sys­tème lym­pha­tique sain ou pathologique
  Bouger pour bien vieil­lir, par Katharine Nowakos­ki. Les vis­i­teurs étaient invités à décou­vrir de façon ludique des mod­èles mus­cu­laires et les moyens de mesur­er la qual­ité des mus­cles par le biais d’électrodes et de l’informatique.
  Inspecteur Bio-cap­teur enquête sur votre cœur, par Dan Istrate (chaire e‑BioMed). Cet ate­lier pro­po­sait la mesure du pouls par procédé de pho­to­pléthys­mo­gra­phie (PPG) et celle de la con­duc­tiv­ité de la peau (EDA) avec iden­ti­fi­ca­tion des moments de stress ; les vis­i­teurs du stand ont dû jouer à des jeux stres­sants comme « stroop col­or test » ou des jeux de cal­cul mental.

Une fois encore, gros suc­cès des stands BMBI et bel investisse­ment de nom­breux mem­bres de l’UMR, per­ma­nents, doc­tor­ants, sta­giaires. Une mobil­i­sa­tion remar­quable dans les cir­con­stances actuelles.

L’UTC a organ­isé un ren­dez-vous « Inter­ac­tions-presse » sous la forme d’un « live LinkedIn le 19 mai à 11h.  Cette visio­con­férence avait pour but de mar­quer la con­sol­i­da­tion du parte­nar­i­at entre l’UTC et SEGULA Tech­nolo­gies, en col­lab­o­ra­tion avec l’AP-HP et le CNRS, en vue de finalis­er le design du nou­v­el implant car­diaque Ren­o­valve.
Sont inter­venus pour présen­ter l’avancée du pro­jet Ren­o­valve :
Anne-Vir­ginie Sal­sac, direc­trice de recherche CNRS ‑BMBI
Thibaut Alleau, post­doc IFSB-BMBI
Eric Bergoënd, chirurgien car­diaque au CHU Hen­ri Mon­dor (AP-HP).
Lau­rent Lan­quetin, respon­s­able d’ac­tiv­ités cal­culs chez SEGULA Tech­nolo­gies.
Pour suiv­re toute la con­férence via youtube ; www.youtube.com/watch
et pour lire le com­mu­niqué de presse fourni par l’UTC : actualites.utc.fr/wp-content/uploads/2021/05/InteractionsPresse_19_mai_2021_VF.pdf

Le numéro 26 du bimestriel « Entre­pre­neurs » a con­sacré une page de la revue au nou­v­el implant con­tre l’insuffisance mitrale. En con­clu­sion de cet arti­cle, le jour­nal­iste Bernard Ban­ga cite le souhait d’Anne-Virginie pour que ce pro­jet Ren­o­valve per­me­tte « la créa­tion d’une start-up ou un parte­nar­i­at indus­triel pour met­tre cette tech­nolo­gie sur le marché le plus rapi­de­ment possible. »

À l’oc­ca­sion de la  Journée de la Femme, le 8 mars, FR3 Picardie a fait un reportage au Lab­o­ra­toire IFSB pour une mise à l’hon­neur d’une femme Direc­trice de lab­o­ra­toire, la « Tête chercheuse » (comme titré dans le reportage) choisie en ce 8 mars n’était autre qu’Anne-Virginie Sal­sac. Vision­ner ce reportage via le lien :
s3-eu-west‑1.amazonaws.com/kmplus-account-files/149552/2021/3/10/JRt7FrsgL0uOBzgp5d1bzQ.mp4

BMBI par­ticipe large­ment aux con­férences sur le thème « La sci­ence pour la san­té » pro­posées par l’UDV-Com­piègne (Univer­sité Dans la Ville) dans  sa sai­son 2020–2021 (https://www.udvcompiegne.fr).

  • 18 novem­bre, visio-con­férence de Sabine Ben­samoun  sur l’examen ERM .
  • 09 décem­bre, visio con­férence de  Frédéric Marin sur le sujet  la marche comme mar­queur de l’état de san­té 
  • 24 mars 2021, visio-con­férence de Christophe Egles sur la soie comme matéri­au pour la répa­ra­tion du corps ».

La Revue du CNRS de novem­bre fait un focus sur les IRP (Inter­na­tion­al Research Project), et par­mi eux l’IRP ADONIS (Approches de Diag­nos­tic et de cON­trôle Intel­li­gent des Sys­tèmes) auquel par­ticipe l’équipe de Cather­ine Marque.Cet IRP  porte sur le diag­nos­tic et le con­trôle intel­li­gent des sys­tèmes et s’appuie sur les liens qui unis­sent  deux insti­tu­tions l’UTC et l’UL(Université Libanaise) tant en for­ma­tion qu’en recherche.

Pour Katy, et pour BMBI, cet IRP est le fruit de nom­breuses années de col­lab­o­ra­tion avec les col­lègues de l’Université Libanaise (UL), notam­ment avec Mohamad Khalil.

La Fête de la Sci­ence s’est tenue dans des con­di­tions tout à fait excep­tion­nelles en cette péri­ode de crise san­i­taire.
L’UTC et l’ESCOM ont fêté la Sci­ence dans une ver­sion inédite, sans vil­lage des sci­ences et avec pour thème général « La Nature, l’Homme et la Tech­nolo­gie, amis ou ennemis ? »

Tous les ate­liers ont été réal­isés sous for­mat vidéo ou live. Pour les retrou­ver en inté­gral­ité :
 https://www.youtube.com/playlist?list=PLQdlXhd1PzZ60t9N-BBZ74V3_tPZlVbR6

BMBI a pro­posé  5 ate­liers vidéo :
Le coeur : phys­i­olo­gie, patholo­gie et traite­ments actuels : www.youtube.com/watch
Présen­ta­tion de la chaire e‑biomed www.youtube.com/watch
Sur­veil­lance des grossess­es à risque : www.youtube.com/watch
De cap­i­taine cro­chet à Iron Man : www.youtube.com/watch
Dis, c’est quoi un organe arti­fi­ciel, à quoi ça sert et com­ment on les fait ? : www.youtube.com/watch

L’implant car­diaque dévelop­pé dans l’équipe IFSB en col­lab­o­ra­tion avec l’Hôpital Hen­ri Mon­dor est à l’honneur dans la presse sci­en­tifique avec :

  • un arti­cle dans La Let­tre Inno­va­tion du CNRS du 15 octo­bre 2020 :

www.cnrs.fr/lettre-innovation/actus.php

  •  un  arti­cle  dans la revue The Con­ver­sa­tion :

theconversation.com/un-implant-innovant-pour-le-traitement-dinsuffisances-cardiaques-144300

  • un  arti­cle, sous forme d’un entre­tien avec Anne-Vir­ginie Sal­sac à pro­pos des béné­fices à par­ticiper à un pro­jet européen, paru sur le site Hauts de France-Inno­va­tion Développement

www.hautsdefrance-id.fr/les-benefices-a-participer-a-un-projet-europeen-1-consolider-ses-resultats-de-recherche/

  • un arti­cle dans le quo­ti­di­en médi­cal améri­cain BioWorld du 3 décem­bre 2020:

https://www.bioworld.com/articles/500929-researchers-are-working-on-a-new-implant-for-minimally-invasive-mitral-valve-repair?v=preview

La revue Sci­ences et Avenir a con­sacré la rubrique « San­té-Por­trait » de son N° 878 à Sabine Ben­samoun et à ses travaux sur l’ERM (Elas­togra­phie par Réso­nance Mag­né­tique) qui per­met de son­der les pro­priétés mécaniques des tis­sus mous. L’article dit bien la con­tri­bu­tion de Sabine à faire entr­er cette tech­nique à des fins diag­nos­tiques en milieu hos­pi­tal­ier français et à for­mer des dizaines de radi­o­logues. En con­clu­sion de cet arti­cle, Sabine dit son espoir de voir un jour l’ERM util­isée pour son­der l’élasticité du cerveau, comme elle l’est aujourd’hui en rou­tine clin­ique pour approcher l’élasticité hépa­tique ou, plus récem­ment, celle des mus­cles peauciers dans le cadre de recon­struc­tion faciale (col­lab­o­ra­tion avec le Pro­fesseur Devauchelle – CHU d’Amiens).Sur autori­sa­tion de l’édi­teur, accès a été don­né au site BMBI de l’in­té­gral­ité de l’article.

Khalil Ben Man­sour a eu l’occasion de faire con­naître ses travaux sur le développe­ment d’un ergosquelette « ERGOSKEL », travaux menés grâce à un pro­jet avec la Société FM-Logis­tic qui, dans le numéro de novem­bre de sa revue, con­sacre une large place à ERGOSKEL et à ses con­tri­bu­tions à la lutte con­tre les TMS. Pour accéder à l’ensemble de ce com­mu­niqué de presse  : www.fmlogistic.com/fre-fr/Medias/Actualites/Prevention-des-TMS-dans-la-logistique-FM-Logistic-presente-l-Ergoskel

La Cité des Sci­ences a réal­isé pour son blob extra media un reportage sur les travaux de recherche en élas­togra­phie menés par Sabine Ben­samoun à la Poly­clin­ique Saint Côme – ACRIM en col­lab­o­ra­tion avec le Dr Charleux (radi­o­logue).

Pour voir le reportage réal­isé : leblob.fr/societe/les-promesses-de-elastographie

Le 1er novem­bre, l’Usine Nou­velle a con­sacré un arti­cle aux travaux d’Éric Leclerc, arti­cle au titre accrocheur  : « Vers la fin de l’ex­péri­men­ta­tion ani­male ? Une équipe fran­co-japon­aise développe des micro-organes sur puces ». Dans cet arti­cle, Éric Leclerc résume ain­si la final­ité de ses recherch­es : “Nous repro­duisons la phys­i­olo­gie humaine sur une puce”.

Le lien pour lire l’ar­ti­cle en par­tie ou en inté­gral­ité (réservée aux abon­nés de la revue, mais un essai « gra­tu­it » pos­si­ble…) : www.usinenouvelle.com/editorial/vers-la-fin-de-l-experimentation-animale-une-equipe-franco-japonaise-developpe-des-micro-organes-sur-puces.N897064

Par­mi les man­i­fes­ta­tions organ­isées à l’occasion des 80 ans du CNRS, la Délé­ga­tion CNRS des Hauts-de-France (DR18) a dif­fusé « 10 Cap­sules Vidéo » met­tant en lumière dif­férents métiers liés au monde de la recherche et aux chercheurs de notre Région.

L’une de ces « Cap­sules »  con­cerne BMBI et les travaux du groupe IFSB, via un por­trait d’Anne-Vir­ginie Sal­sac. La cap­sule  a été dif­fusée lors de la grande soirée anniver­saire qui s’est tenue le jeu­di 10 octo­bre à la gare de Saint-Sauveur de Lille puis a été mise en ligne via les réseaux soci­aux à par­tir du 25 octo­bre.
Pour la regarder : www.youtube.com/watch

En plus de la man­i­fes­ta­tion « L’UTC fête les 80 ans du CNRS », BMBI a aus­si par­ticipé active­ment à l’exposition itinérante « Les 80 ans du CNRS en région Hauts de France », aux côtés d’autres lab­o­ra­toires CNRS de la région.
À cette occa­sion 4 kaké­monos (ci-dessous) reprenant une bonne par­tie des activ­ités de recherche à BMBI ont été réal­isés : « L’homme implan­té con­nec­té » – « Inter­ac­tions flu­ides struc­tures biologiques » – « L’homme réparé par ingénierie tis­su­laire » – « Suivi des femmes enceintes avec risque d’ac­couche­ment prématuré »

Ces kaké­monos ont été présen­tés à Lille-Vil­leneuve d’Ascq les 20 et 21 sep­tem­bre par Pas­cale Vigneron et Dan Istrate, à Wimereux les 7 et 8 novem­bre par Pas­cale Vigneron et Cécile Legal­lais, et à Valen­ci­ennes les 11 et 12 décem­bre par Cather­ine Mar­que. L’exposition a aus­si fait halte à Com­piègne les 5 et 6 décem­bre et à cette occa­sion le lab­o­ra­toire s’est large­ment mobil­isé pour accueil­lir les vis­i­teurs au cen­tre d’innovation.

 Lors de la Fête de la sci­ence du 11 au 13 octo­bre, BMBI a  pro­posé qua­tre stands  présen­tant des recherch­es actuelles et ani­més par les mem­bres du labo :

  • Ingénierie tis­su­laire
  • De Cap­i­taine Cro­chet à Iron Man
  • Full­met­al Alchemist chez les Makers
  • Le patient con­nec­té : présent et futur

Des inter­views de plusieurs inter­venants BMBI (Félix, Claire, Cécile, Pas­cale) sont à retrou­ver sur le site de la radio Graph­Hit via le lien suiv­ant : www.youtube.com/watch

L’édi­tion 2019 de la Fête de la Sci­ence s’est ouverte, le ven­dre­di 11 octo­bre, par une séance plénière au cours de laque­lle les lab­o­ra­toires ont évo­qué 40 années de recherche du CNRS à l’UTC afin de célébr­er les 80 ans du CNRS. Pour BMBI, l’historique du lab­o­ra­toire a été retracé par Dominique Barthes-Biesel et Cécile Legal­lais. Dominique a débuté sa présen­ta­tion avec une diapo vierge en rap­pelant « qu’au début il n’y avait… rien… ! ».

L’ex­po­si­tion « l’UTC fête les 80 ans du CNRS », a été inau­gurée en présence d’Olivier Gapenne, directeur-adjoint de l’UTC, d’Ali Charara, directeur de l’INS2I représen­tant Antoine Petit, le PDG du CNRS et de Philippe Mari­ni séna­teur-maire de Compiègne.

Sur le stand BMBI, auquel beau­coup de mem­bres de l’UMR ont tra­vail­lé, on pou­vait voir la pre­mière machine de dial­yse française (années 1970), les évo­lu­tions des cap­teurs pour le suivi des femmes enceintes, dif­férents types de pro­thès­es, des moules de vais­seaux san­guins et autres dis­posi­tifs médi­caux.  Le ven­dre­di en début d’après-midi, la sci­ence du futur  était mise à l’honneur avec la con­férence d’Yves Bay­on (PhD, MBA, Dis­tin­guished Sci­en­tist, Medtron­ic) sur le thème  « Des tex­tiles comme implants médi­caux – Seront-ils connectés ? ».

Fin juil­let, le jour­nal du CNRS a pub­lié un arti­cle sur les travaux de Sabine Ben­samoun, arti­cle inti­t­ulé « Mesur­er in vit­ro et in vivo les pro­priétés mécaniques du tis­su mus­cu­lo-tendineux ».


Pour accéder à cet arti­cle : insis.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/mesurer-vitro-et-vivo-les-proprietes-mecaniques-du-tissu-musculo-tendineux.

Anne-Vir­ginie était l’invitée de la pre­mière émis­sion de 2019 d’Audio Sapi­ens, dif­fusée sur Radio-Cam­pus Amiens en parte­narait avec Ombel­li­sciences. Anne-Vir­ginie a par­ti­c­ulière­ment évo­qué dans cette émis­sion les travaux de l’équipe sur la con­cep­tion de micro­cap­sules déformables pour délivr­er des sub­stances thérapeu­tiques (sujet de l’ERC évo­qué dans les précé­dentes let­tres) et ceux sur l’étude, en col­lab­o­ra­tion avec le CHU d’Amiens, de la vas­cu­lar­i­sa­tion de la face pour mieux pré­par­er les greffes de vis­age. Le lien pour écouter cette émission : 

http://www.radiocampusamiens.fr/audio-sapiens-mardi-15-janvier-2019-anne-virginie-salsac/

35 min­utes pour par­ler bio­mé­canique sur une radio grand-pub­lic, l’occasion est rare et d’autant plus appréciable…

Depuis plusieurs années, la Société de Bio­mé­canique édite en ligne un « Livret des pio­nniers en Bio­mé­canique » (mis en page et actu­al­isé par Chan­tal Pérot qui par­ticipe au groupe his­toire de La Société de Biomécanique.)

Dominique Barthes-Biesel a accep­té de con­tribuer à ce livret et l’article qu’elle a co-écrit avec Tim Ped­ley est con­sacré à  James Lighthill et aux fonde­ments de la mécanique des fluides. 

Nous vous don­nons ici le lien pour prof­iter de cet arti­cle passionnant :

 http://www.biomecanique.org/images/Article_J.Lighthill-nov.2018.pdf

  • Clé­ment Mabi du lab­o­ra­toire COSTECH et Anne-Vir­ginie Sal­sac (BMBI), ont œuvré pour instau­r­er l’idée d’une soirée annuelle « Arts et Sci­ences » à l’UTC. La date pour la deux­ième soirée était le 20 novem­bre 2018. Cette soirée, qui s’est tenue à l’UTC, était par­tie inté­grante de la pro­gram­ma­tion hors des murs du théâtre de la Faïencerie de Creil. 

La thé­ma­tique retenue pour cette édi­tion : l’enfouisse­ment des déchets nucléaires, sujet à fort enjeu sociétal.

La soirée s’est artic­ulée autour du numéro #8 de la col­lec­tion  Binôme « 500 mètres »,  réal­isé suite à la ren­con­tre d’une sci­en­tifique de l’AN­DRA, Emil­ia Huret, doc­teur en géolo­gie et respon­s­able des études géologiques, et de l’auteur de théâtre Yann Ver­burgh. Cette soirée binôme a con­sisté en des pro­jec­tions vidéos inclu­ant : 1° la dif­fu­sion d’extraits de la ren­con­tre filmée entre l’auteur et la sci­en­tifique ; 2° : la mise en lec­ture de la pièce « 500 mètres » par les artistes de la com­pag­nie « Les Sens des Mots » ; 3° : la réac­tion filmée de la sci­en­tifique à la décou­verte de la pièce. La soirée binôme s’est con­clue par une dis­cus­sion avec l’auteur, l’équipe artis­tique et le pub­lic venu nom­breux par­ticiper à cette ren­con­tre. Le dia­logue-débat était organ­isé par des étu­di­ants du mod­ule « Sci­ences et débat pub­lic » (SI01), pro­posé par le départe­ment « Tech­nolo­gie et Sci­ences de l’Homme ». Anne-Vir­ginie Sal­sac a indiqué : « Nous avons voulu ajouter le moment avec des acteurs sci­en­tifiques et insti­tu­tion­nels, car nous souhaitons don­ner à voir en met­tant en avant des actions en Arts & Sci­ences, et don­ner à réfléchir sur la thé­ma­tique Arts et Sci­ences et le lien Sci­ences-Société. Créer un temps de dia­logue fort per­me­t­tant la réflex­ion nous sem­blait cru­cial pour cet événe­ment, comme c’est la mis­sion 1ère d’institutions comme les nôtres ».

La soirée a été égale­ment l’occasion d’échanges mul­ti­ples avec 3 class­es de 1ère S du lycée Saint-Vin­cent de Sen­lis, qui out­re leur décou­verte du lab­o­ra­toire BMBI, ont pu inter­a­gir avec Thibault Rossigneux, le Théâtre de la Faïencerie et les étu­di­ants du cours SI01.

Les travaux de Ilyesse Bihi, en post­doc avec Anne Le Goff, à l’hon­neur dans la revue Echo­sciences. Ilyesse a reçu des mem­bres de l’As­so­ci­a­tion Ombel­li­science, asso­ci­a­tion créée en 1997 à l’initiative d’acteurs de la recherche sci­en­tifique et de l’innovation tech­nologique (dont l’UTC est mem­bre fon­da­teur), qui œuvre pour le partage des savoirs dans les domaines sci­en­tifiques et tech­nique. Un arti­cle de vul­gar­i­sa­tion essen­tiel pour com­pren­dre le rôle des pla­que­ttes san­guines et les espoirs thérapeu­tiques portés par les travaux d’I­lyesse et Anne sur la fab­ri­ca­tion de pla­que­ttes en laboratoire.

Pour lire cet article : 

https://www.echosciences-hauts-de-france.fr/articles/fabrication-plaquettes-sanguines-don-de-sang

 Avec de réels tal­ents de dessi­na­teur, Ilyesse a illus­tré ain­si son travail :

Belle con­tri­bu­tion de BMBI à cette édi­tion 2017 de la Fête de la sci­ence avec six stands tenus par des mem­bres de notre UMR qui se sont relayés sur les qua­tre jours pour accueil­lir le nom­breux publi.

  • Sur le stand « La vie, on l’a dans le sang »,  nous avons par­lé des tech­niques per­me­t­tant de visu­alis­er l’é­coule­ment du sang dans les grands vais­seaux, de la com­po­si­tion du sang, de pourquoi et com­ment mesur­er la déforma­bil­ité des cel­lules san­guines, et des tech­niques inno­vantes d’ingénierie tis­su­laire pour la trans­fu­sion. Il y a eu du monde les 4 jours. Nous sommes nom­breux à nous être relayés, dont beau­coup pour qui c’é­tait la pre­mière fête de la Sci­ence, et qui ont aimé se con­fron­ter aux ques­tions des enfants, et aus­si par­ler des travaux de l’équipe, au-delà de leurs pro­pres pro­jets. Anne Le Goff
  • Cette année encore le Cap­i­taine Cro­chet et Iron Man ont attiré un grand nom­bre de curieux (élèves, pro­fesseurs, grand pub­lic) venus se ren­seign­er sur les bio­matéri­aux util­isés pour fab­ri­quer des pro­thès­es. Tous ont été ravis de pou­voir regarder, touch­er, soupeser les dif­férents dis­posi­tifs médi­caux de notre col­lec­tion (pro­thès­es de hanche et genoux, pace­mak­er, vis, lentilles de con­tact, cristallin arti­fi­ciel, implants mam­maires…) car nous sommes tous con­cernés, de près ou de loin par les pro­thès­es ; l’oc­ca­sion aus­si d’échang­er avec de nom­breux étu­di­ants de l’UTC pas encore décidés sur leur choix de fil­ière. Pas­cale Vigneron
  • Sur le stand « Objets con­nec­tés, le bien-être et la san­té » porté par la chaire eBio­Med, nous avons présen­té l’u­til­i­sa­tion d’ob­jets con­nec­tés des­tinés au milieu de la san­té sous forme de démon­stra­tions : com­man­der des ampoules ou un robot par une baguette mag­ique (dotée d’une cen­trale iner­tielle). Nous avons aus­si pro­posé 2 jeux sérieux qui ser­vent dans le cadre de la réé­d­u­ca­tion fonc­tion­nelle à domi­cile. Notre stand a été vis­ité par un pub­lic très var­ié avec des class­es depuis le pri­maire jusqu’au lycée et aus­si des familles et des per­son­nes de tous âges. Les retours ont été très posi­tifs et la prin­ci­pale ques­tion posée était : quand est-ce qu’on pour­ra trou­ver ces appli­ca­tions sur le marché ? Dan Istrate
  • Le stand « L’homme qui vaut 3 mil­liards » s’in­téres­sait à l’ingénierie tis­su­laire qui per­met la con­cep­tion de tis­sus ou d’organes bioar­ti­fi­ciels. Ces sub­sti­tuts peu­vent être util­isés pour 4 appli­ca­tions (com­pren­dre, prédire , soign­er et répar­er). Pour les illus­tr­er, nous avons présen­té le tra­vail, inno­vant, de 4 chercheurs de l’unité BMBI [com­pren­dre : (Dori­ane) pro­duc­tion de pla­que­ttes san­guines, prédire (Rachid) organes sur microp­uces, soign­er (Mat­tia) foie bioar­ti­fi­ciel et répar­er (Kay­la) le nerf arti­fi­ciel ] et nous avons aus­si fait cir­culer des spéci­mens des dif­férents sujets abordés.Le pub­lic fut prin­ci­pale­ment des élèves en col­lège ou lycée mais notre stand a aus­si attiré la curiosité d’autres chercheurs de l’UTC et cha­cune de nos présen­ta­tions s’adaptait au pub­lic présent. Ulysse Pereira
  • Pour le stand « Les leçons de la nature pour répar­er l’Homme » le pub­lic de tous niveaux et tous âges a mon­tré un réel intérêt pour la démarche du Bio­mimétisme, en par­ti­c­uli­er lorsqu’il s’ag­it de répar­er l’Homme. Cette démarche s’in­scrit dans notre époque, avec la volon­té d’in­nover en s’in­spi­rant de mod­èles plus vertueux trou­vés dans la Nature. Les impres­sions lais­sées par le pub­lic et les dis­cus­sions faisant suite aux présen­ta­tions mon­trent qu’il fau­dra sans doute renou­vel­er la présen­ta­tion du Bio­mimétisme et sans doute mon­tr­er plus pré­cisé­ment par quelle méth­ode on peut s’ap­pro­prier l’ap­proche bio­mimé­tique pour la dif­fuser très large­ment. Karim El Kirat
  •  Le stand « La mer est-elle bleue ?  » était dédié aux enfants de niveau mater­nelle et pri­maire. Le but était de leur expli­quer la rai­son pour laque­lle nous percevons la couleur bleue de la mer, ain­si que d’autres couleurs, de la manière la plus sim­ple et ludique pos­si­ble. Nous avons égale­ment fini l’exposé par une expéri­ence chim­ique appelée « la bouteille bleue ». Cette expéri­ence a d’ailleurs été appré­ciée par les enfants. Glob­ale­ment, ce stand a attiré beau­coup d’enfants. Jessem Lan­doul­si

Début octo­bre, Anne-Vir­ginie Sal­sac a été con­tac­tée par BRUT, un nou­veau média présent unique­ment sur inter­net, qui, à l’occasion de la Fête de la Sci­ence, souhaitait lui pos­er 4 ques­tions… il s’est avéré que ces ques­tions por­taient sur les clichés sur la sci­ence…, notam­ment : « la sci­ence, un truc de mecs??… »

Le lien pour visu­alis­er le jeu des questions/réponses et le por­trait fait : https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/1914745492108422/

Le 30 sep­tem­bre 2017Anne-Vir­ginie Sal­sac était invitée à don­ner une con­férence grand pub­lic  sur le sujet Voy­age fan­tas­tique au cœur du corps humain, con­férence au pro­gramme des con­férences de la Bib­lio­thèque Saint Corneille à Com­piègne. Anne-Vir­ginie a trou­vé que cette expéri­ence était pour elle aus­si « un vrai voy­age extra­or­di­naire avec de beaux échanges » avec un pub­lic nom­breux et varié. 

Anne-Vir­ginie SALSAC, a eu le priv­ilège et le plaisir de faire par­tie du jury de la Finale Nationale 2017 de « Ma Thèse en 180 Sec­on­des ». Son impres­sion sur cette expéri­ence : « Ce fut une chance fab­uleuse de pou­voir par­ticiper à la finale de Ma Thèse en 180 sec­on­des. Une très belle expéri­ence en tout cas. J’ai été impres­sion­née par les can­di­dats, embal­lée par l’exercice en lui-même et heureuse de partager l’expérience avec les autres mem­bres du jury ». Pour en savoir plus sur cette finale : https://www.facebook.com/MT180France/photos/a.258605980965057.1073741828.257724014386587/790939604398356/?type=3&theater

Le pro­jet binôme, c’est la ren­con­tre d’un sci­en­tifique et d’un auteur à l’is­sue de laque­lle une pièce de thèâtre sur­gi­ra. Une douzaine de pièces ont ain­si été écrites et l’un de ces « binômes » a été for­mé par Anne-Vir­ginie Sal­sac, sci­en­tifique, et Cather­ine Zam­bon, auteur de théâtre. La pièce écrite par Cather­ine Zam­bon à l’issue de ses entre­tiens avec Anne-Vir­ginie, « Ultimes céré­monie », a été présen­tée à l’UTC le 10 mars 2017, devant un pub­lic certes très clairsemé mais pleine­ment con­quis et ravi par la presta­tion qui a sus­cité de nom­breuses ques­tions adressées tant aux auteurs qu’aux acteurs de la la pièce. Vous pour­rez vous faire une idée des entre­tiens et de la pièce, enreg­istrée lors d’une précé­dente représen­ta­tion, en acti­vant le lien suiv­ant : https://vimeo.com/192904880?from=outro-embed.  Eton­nement et humour garantis ! 

Les pre­mières lignes de la pièce : « Au moment où il me faut m’intéresser à mon sujet sci­en­tifi­co-théâ­tral et essay­er de con­stru­ire quelque chose de dra­ma­tique, enfin, de comique si je veux mais dis­ons de dra­ma­tique dans la forme textuelle, à ce moment là, pré­cisé­ment où ce sujet s’im­misce en moi, à ce moment pré­cisé­ment ma mère s’en­v­ole, Les Nuits debout vac­il­lent et les dépôts d’essence s’af­fo­lent. D’au­cuns y ver­raient une incon­gruité for­mi­da­ble. De prime abord, je ne sais que penser de ces prox­im­ités évène­men­tielles. Rien, en fait. Deuil. Blocage. Immo­bil­ité. Rien de drôle en tout cas. Et pourtant… » 

En jan­vi­er 2017Cécile Legal­lais a été invitée à faire deux mini-con­férences sur le foie bioar­ti­fi­ciel dans le vil­lage « L’homme réparé » instal­lé à la cité des sci­ences et de l’industrie à la Vil­lette, dans le cadre des Journées de l’innovation en san­té http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/auprogramme/cycle-idees-san­te/journee-nationale-de-lin­no­va­tion-en-sante-2017/

Cécile Legal­lais a égale­ment par­ticipé à une table ronde ayant pour thème « Vivre avec des organes arti­fi­ciels » pour la Web radio du CNRS : « J’ai été sol­lic­itée d’une part par le CNRS (Web radio) et d’autre par le SNITEM (mini-inter­view). J’ai pu ain­si échang­er autour de mes thé­ma­tiques de recherche avec le grand pub­lic, et notam­ment des lycéens qui souhait­eraient faire des études supérieures dans le domaine. Un déje­uner presse avait par ailleurs été organ­isé par le CNRS en présence de jour­nal­istes de dif­férents médias: Europe 1, RFI, La Croix, La Recherche, Le Figaro, Sci­ences & Avenir, France Inter, France Info. On a ain­si pu m’entendre  dans les jour­naux matin­aux d’Europe1 : http://www.europe1.fr/sante/bientot-un-foieartificiel-2964461, France Inter et France Info ».

Lors des Pre­mières Journées nationales de l’in­no­va­tion en san­té (23–24 jan­vi­er 2016) : Anne-Vir­ginie SALSAC a par­ticipé à la table ronde ‘Nou­velles tech­nolo­gies pour la san­té’, dif­fusée sur la Wiki­ra­dio du CNRS. http://www.cnrs.fr/insis/recherche/evenements/innovation-sante.htm